A l'occasion du mois des droits des femmes, l'artiste sarladais Fernando Costa rend hommage à Simone Weil et à Jacqueline Sauvage à la médiathèque de Périgeux.
Le plasticien Fernando Costa rend hommage à Simone Veil

Le mois de mars est désormais jalonné d'événements en faveur des droits des femmes. L'exposition de Fernando Costa en fait partie. Invité à la médiathèque Pierre Fanlac à Périgueux, l'artiste et plasticien sarladais a choisi de célébrer deux figures féminines marquantes.

Simone Weil d'un côté, avec onze oeuvres composées à partir de tôles et de panneaux de signalisation recyclés. Jacqueline Sauvage de l'autre, avec une installation symbolisant le drame vécu par cette mère de famille condamnée en appel à 10 ans de réclusion pour le meurtre de son mari violent.

Admiratif

Fernando Costa a créé onze oeuvres dominées par la couleur bleue, celle des yeux de Simone Weil. "Le regard qu'elle avait !..." lâche, admiratif, l'artiste qui raconte comment sa maman lui parlait de Simone Weil.

J'étais adolescent, je m'en foutais un peu. Et quand elle m'en a parlé plus en profondeur et que j'ai commencé à bouquiner et à voir des reportages sur Simone Weil, j'ai été frappé de voir le courage de cette femme et le combat qu'elle a mené pour la liberté des femmes.

Fernando Costa

Les dates clés d'une vie de femme

L'une des oeuvres de Fernando Costa est composée d'une...

Retrouvez le goût d'apprendre ! Des milliers de cours interactifs 100% en ligne sur tous vos sujets préférés !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !