Depuis ce mardi 30 novembre et jusqu'au 8 décembre, une adaptation manuscrite de « Germinal » en pièce de théâtre est en vente aux enchères. Il s'agit d'une version écrite et signée par Émile Zola lui-même. Des élus du Nord, où se déroule le roman, s'émeuvent de cette vente et demandent à l'État de racheter le manuscrit afin qu'elle entre dans le domaine public.
Le manuscrit de "Germinal" vendu pour 100 000 euros : des élus montent au créneau

Ce 30 novembre, l'antenne parisienne de la salle des ventes américaine Sotheby's, spécialisée dans la mise aux enchères d'objets de luxe, a lancé la vente d'un manuscrit de la pièce de théâtre en 454 feuillets Germinal, adapté du roman d'Émile Zola par l'auteur lui-même.Émile Zola s'est occupé seul de cette adaptation. D'autres de ses œuvres, comme l'Assommoir, ont par exemple été déléguées au dramaturge William Busnach. Les enchères durent jusqu'au 8 décembre et démarrent à 90 000 euros. Le texte est estimé entre 100 000 et 150 000 euros.L'annonce a provoqué l'indignation de plusieurs élus. Fabien Roussel, candidat du Parti communiste français (PCF) à l'élection présidentielle, a adressé un courrier à Roselyne Bachelot, ministre de la Culture. « L'œuvre d'Émile Zola est pour la France un authentique trésor national estime le député du Nord. Il s'agit là d'un roman majeur de la littérature française, d'un véritable joyau de notre patrimoine culturel qui, par son récit direct et percutant, porte en lui toute la dignité et la force du monde ouvrier, face aux propriétaires des mines du Nord Pas-de-Calais. »Décidément, tout est à vendre dans ce pays, les usines, les savoirs faire et...