BON A SAVOIR - En France, 17% des femmes continent de fumer alors qu'elles portent leur bébé. L'arrêt du tabagisme en vue d'une grossesse est pourtant crucial pour la bonne santé de l'enfant. Mais selon les travaux de chercheurs français, il faudrait que cet arrêt se fasse bien longtemps avant la conception de l'enfant.
L’arrêt du tabagisme avant la grossesse quand même nocif pour la femme et le futur bébé ?

Lâcher la cigarette pour porter son enfant. En France, 17% des femmes n'y parviennent pas, soit l'un des plus mauvais scores en Europe. L'arrêt du tabagisme avant de tomber enceinte est pourtant reconnu pour diminuer considérablement les risques pour la santé de la mère et l’enfant. 

Mais selon une étude de l'Inserm, du CNRS et de l’Université Grenoble Alpes, il ne suffirait pas, pour se prémunir de tout risque, de s'arrêter juste avant. Ces travaux, publiés dans BMC Medicine, montrent que la consommation de tabac, même lorsqu’elle est stoppée trois mois avant la grossesse, peut avoir des conséquences sur le placenta. Vulnérable à de nombreux composés chimiques, celui-ci joue néanmoins un rôle crucial dans le développement du foetus. 568 échantillons de placentas analysés Les chercheurs français ont étudié l'ADN d’échantillons de placenta prélevés au moment de l'accouchement chez 568 femmes pour mieux comprendre l’impact chez la femme (...)

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !