Le navire, qui transporte quelque 130 migrants, fait route vers Marseille.
La France demande à l'Italie d'accueillir le navire humanitaire "Alan Kurdi"

Vers une nouvelle bataille diplomatique sur les sauvetages en mer ? La France a demandé à l'Italie, mercerdi 23 septembre, de laisser accoster le navire humanitaire Alan Kurdi, qui fait actuellement route vers Marseille avec quelque 130 migrants secourus à bord.

"Nous avons toujours été au rendez-vous de la solidarité avec l'Italie depuis deux ans. Nous portons à ses côtés un mécanisme de solidarité pour la prise en charge des débarquements ; nous lui demandons donc de répondre favorablement à la demande faite par l'ONG d'accoster dans le port sûr le plus proche", indique le ministère de l'Intérieur.

Le bateau de l'ONG allemande Sea-Eye "doit être accueilli dans le port sûr le plus proche", avait indiqué plus tôt mercredi le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, la France déclinant ainsi implicitement toute possibilité de laisser accoster le navire à Marseille. L'Alan Kurdi a annoncé mercredi faire route vers Marseille après avoir vu échouer ses tentatives de rejoindre l'Italie. "L'inaction des autorités italiennes et allemandes nous contraint à cette mesure", a assuré le dirigeant de l'ONG, Gorden Isler.

Paris demande le respect des "principes...

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !