Après avoir apporté son soutien à Salman Rushdie sur Twitter, J.K. Rowling, la créatrice d'Harry Potter a reçu en réponse un message indiquant « tu es la prochaine ». Depuis des années, la romancière subit les foudres de militants en faveur des droits des personnes trans qui lui reprochent certains de ses propos.
J.K. Rowling menacée de mort : l'écrivain ciblée depuis des années par des militants transgenres

Qui veut la peau de J.K. Rowling ? Ce vendredi 12 août, la romancière, créatrice de la saga Harry Potter, a publié sur Twitter un message de soutien à Salman Rushdie à la suite de l'attaque au couteau qui l'a grièvement blessé. Alors qu'elle lui souhaitait un prompt rétablissement, un internaute lui a répondu sur le réseau social : « Tu es la prochaine ». C'est l'écrivain elle-même qui a révélé ce tweet – supprimé par son auteur semble-t-il – en publiant une capture d'écran pour le prouver, le lendemain. La police écossaise a affirmé avoir « reçu des informations sur une menace proférée en ligne et nos agents procèdent à des investigations »..@TwitterSupport any chance of some support? pic.twitter.com/AoeCzmTKaU— J.K. Rowling (@jk_rowling) August 13, 2022Bien que les motivations de l'internaute ne soient pas encore connues, J.K Rowling a déjà dénoncé, à de plusieurs reprises, des menaces de mort la concernant venant de militants transgenres. En novembre 2021, elle avait reçu des lettres d'injure et de menaces à son domicile après que son adresse ait fuité sur internet. En cause, ses opinions sur les personnes transgenres. Pour résumer, elle estime que le genre est avant...