Le Parlement chinois a adopté mardi au pas de charge sa loi sur la sécurité nationale à Hong Kong, condamnée par l'UE et Washington, et accusée par ses détracteurs de vouloir museler l'opposition dans le territoire autonome.
Hong Kong : la loi controversée sur la sécurité entre en vigueur dès le 30 juin

"Cela marque la fin de Hong Kong tel que le monde la connaissait." Joshua Wong, l'une des figures du mouvement prodémocratie à Hong Kong, a réagi à l'entrée en vigueur, prévue mardi 30 juin en fin de journée, de la loi controversée sur la sécurité de la ville. Le gouvernement "mettra en œuvre les procédures nécessaires pour la publication au Journal officiel dès que possible", a déclaré Carrie Lam, la cheffe de l'exécutif hongkongais, dans un communiqué. Cette loi est condamnée par l'UE et Washington, et est accusée par ses détracteurs de vouloir museler l'opposition dans ce territoire autonome.

Le Parlement chinois a voté ce texte historique qui intervient un an après le début des manifestations monstres dans l'ex-colonie britannique contre l'influence du gouvernement central. Échaudé par ces événements, Pékin aura imposé en quelques semaines seulement cette loi qui contourne le conseil législatif local et fait craindre à l'opposition hongkongaise un recul inédit des libertés depuis la rétrocession de Hong Kong à la Chine en 1997. Le Comité permanent du Parlement, une instance soumise au Parti communiste chinois (PCC), "a adopté la loi sur...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !