Le musée Girodet de Montargis recrée le Salon de Paris de 1819, 200 ans après sa tenue au musée du Louvre. 
"Girodet face à Géricault" : les œuvres du Salon de 1819 au Louvre s'exposent à Montargis

Pygmalion et Galatée de Girodet face au Radeau de la Méduse de Géricault. Le musée Girodet de Montargis, dans le Loiret, faire revivre au public le match du Salon de Paris 1819. En plus de ces deux chefs-d'oeuvre, 80 tableaux qui ont concouru au Salon sont présentés.

C'est la première grande exposition proposée par le Musée Girodet depuis sa réouverture au public en décembre 2018. Pygmalion et Galatée a été exceptionnellement prêté par le Louvre pour l'occasion. Ce chef d'oeuvre de Girodet (1767-1824) fut aussi sa dernière création. Un tableau au thème mythique - le sculpteur Pygmalion tombant amoureux de sa création Galatée, une représentation du courant noéclassique - qui fut acclamé au Salon de 1819.

Girodet était un artiste important et novateur pour son époque. Mais son succès fut éclipsé par celui d'un autre peintre, Thérodore Géricault (171-1824). Sa Scène de naufrage, connue aujourd'hui sous le nom de Radeau de la méduse fit sensation et fut considérée comme l'oeuvre maîtresse du Salon. L'original n'a pas été déplacé du Louvre. C'est donc une copie de Ronjat, commandée par l'Etat en 1858, provenant du musée maritime de Rochefort...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !