Quatre jours après son match nul décevant face à la Hongrie (1-1), l'équipe de France a été à nouveau accrochée par le Portugal (2-2), dans un stade neuf à l'acoustique impressionnante.
France-Portugal : soirée assourdissante dans la fournaise du stade Ferenc-Puskas de Budapest

Un hurlement assourdissant. Presque étourdissant. Deux minutes irréelles à partir desquelles la rencontre a basculé dans un autre monde. On jouait depuis 12 minutes ce mercredi 23 juin. L'équipe de France et celle du Portugal en étaient encore à la phase d'observation dans ce troisième et dernier match du groupe F, quand le stade Ferenc-Puskas s'est embrasé. À 700 kilomètres de là, la Hongrie venait d'ouvrir le score face à l'Allemagne et la soirée s'apprêtait à prendre une tournure très spéciale.

Plutôt discrets depuis le début de la rencontre, les 45 000 Hongrois présents dans l'enceinte de Budapest ont vrombi, exulté de manière tonitruante. Le début d'un match qui a pris des allures un brin schizophréniques entre les réactions des supporters hongrois, portugais et français. Celles-ci se sont superposées à la 67e minute, dans une clameur incandescente, lorsque la Hongrie a marqué son deuxième but face à la Nationalmannschaft, quelques secondes avant que Paul Pogba ne trouve la barre sur une frappe détournée par Rui Patricio.

7 550 supporters français présents ce soir

Difficile par moments de rester totalement concentré sur la rencontre et les...

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !