Alors qu'il affronte le PSG en championnat, vendredi soir, le LOSC est à la peine depuis le début de saison, déjà éliminé de la Ligue des champions. Une situation liée à son projet de développement.
Football : Lille laisse entrevoir les limites de son modèle

Même si le Nord a son charme et le stade Pierre-Mauroy fait partie des enceintes les plus accueillantes de Ligue 1, on se doutait bien que les visites de José Mourinho, spectateur de luxe de plusieurs matches de l’équipe de football de Lille, n’étaient pas totalement innocentes.

Jusqu’à mercredi, les motivations du « Special One » restaient cependant floues, le poste d’entraîneur n’étant pas libre et le LOSC n’ayant pas les moyens de s’aligner sur les prétentions salariales du Portugais.

Mercredi 20 novembre, tout est devenu clair : quelques heures après la nomination de José Mourinho à la tête de Tottenham, Lille annonçait que Joao Sacramento, l’un des adjoints de Christophe Galtier, et Nuno Santos, entraîneur des gardiens, partaient rejoindre leur compatriote outre-Manche.

C’est avant tout la proximité de Mourinho avec Luis Campos, lui aussi Portugais et surtout conseiller sportif du président Gérard Lopez, qui l’a rapproché de Lille. C’est ce même Campos, à l’origine de la venue de Sacramento et Santos chez les Dogues, que le technicien a appelé pour négocier ce drôle de transfert.

Conséquence...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !