En quelques semaines, le nouvel entraîneur de l'AS Rome a déjà séduit la Ville éternelle. Mais le plus dur reste à faire pour celui qui était autrefois considéré comme le meilleur coach du monde.
Football : adulé à Rome, José Mourinho en quête d’une seconde jeunesse

Le 12 septembre, le Stade olympique de Rome accueillait la rencontre entre l’AS Rome et Sassuolo, pour le compte de la troisième journée du championnat d’Italie. C’était surtout le 1 000e match de José Mourinho en tant qu’entraîneur. Et le « mister » portugais ne pouvait pas rêver scénario plus épique.

Alors que les deux équipes se dirigeaient vers un match nul 1-1, Stephan El Shaarawy a donné l’avantage aux « Giallorossi » dans le temps additionnel. Le but en lui-même – une reprise enroulée au second poteau – est savoureux, mais c’est la célébration de Mourinho à ce moment-là qui va faire le tour du monde.

En voyant le ballon franchir la ligne après avoir tapé le poteau, le Portugais pique un sprint autour du terrain, saute sur ses joueurs regroupés devant les supporteurs de la Curva Sud, avant de disparaître dans la mêlée. « Je me sentais comme Jacobs [Marcell Jacobs, le champion olympique du 100 m à Tokyo] », plaisantera le technicien de 58 ans au micro de la chaîne du club.

Arrivé dans la Ville éternelle à l’été 2021, Mourinho a déjà conquis ses joueurs – qui ont organisé un dîner en...

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >