L'arrêt des compétitions pèse lourd dans les clubs de sport, autant sur le moral des joueurs et joueuses que sur le budget de ces petites associations.
"Deux semaines d'arrêt, c'est énorme" : le sport amateur dans la difficulté à cause du coronavirus

C'est un message enregistré sur le répondeur téléphonique du club de foot du Racing Colombes (Hauts-de-Seine) : "La FFF suspend l'ensemble de ses compétitions, tournois, entraînements, de ligue et de district. Ils reprendront dès que les conditions sanitaires le permettront." Depuis plusieurs jours, les annulations des championnats de football, de rugby, des courses automobiles ou cyclistes se succèdent.

Coronavirus Covid-19 : suivez la situation en direct

On parle beaucoup des compétitions chez les sportifs professionnels, mais le sport amateur patît aussi énormément des mesures prises par le gouvernement, pour juguler l'épidémie de coronavirus Covid-19.

Le club de foot du Racing Colombes a donc, comme les autres, officiellement fermé ses portes. Pourtant, derrière son bureau de directrice administrative, Malory Richard a plein de choses à régler : "Il faut déjà prévenir l'ensemble des équipes de cette annulation des entraînement et des matchs. Ensuite, c'est la vie quotidienne d'un club, pour ceux qui sont bénévoles au bureau, il y a encore du travail à faire sur toute la partie organisationnelle malgré tout."

C'est une question de sécurité, mais on...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !