Le parti d'Emmanuel Macron a présenté un nouvel organigramme lors d'un bureau exécutif houleux, lundi soir. Il tente d'endiguer la crise dans laquelle il s'enfonce depuis plusieurs semaines.
Défaites électorales, démissions en cascade, réorganisation… Que se passe-t-il à La République en marche ?

Des luttes intestines révélatrices d'une ambiance délétère. La République en marche (LREM) est frappée par une crise sans précédent où se multiplient les rebondissements.

Le dernier en date : Mounir Mahjoubi, député de Paris et ex-secrétaire d'Etat au Numérique, est devenu le nouveau porte-parole du parti de la majorité, a appris le service politique de franceinfo, mardi 22 septembre. LREM n'a cependant pas confirmé l'information. Il remplace à ce poste la députée des Yvelines Aurore Bergé, qui a annoncé sa démission du bureau exécutif lundi, dans la foulée de celles du numéro 2 du parti Pierre Person, et du député de la Vienne Sacha Houlié. Pourquoi tant de remue-ménage ? Voici quelques éléments de réponse.

Des défaites nettes au premier tour de six législatives partielles

Le Haut-Rhin, la Seine-Maritime, le Maine-et-Loire, La Réunion, les Yvelines et le Val-de-Marne... Le premier tour d'élections législatives partielles s'est tenu dimanche dans six circonscriptions, conséquences des municipales et de la nomination d'un nouveau gouvernement en juillet. Le scrutin a tourné à la déroute pour La République en marche : aucun candidat ne s'est...

Télécharger gratuitement notre guide LMNP et réduisez vos impôts jusqu'à 33000€ !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !