Luigi Di Maio a démissionné hier de la tête du Mouvement 5 Etoiles, laissant présager une crise politique, qui préoccupe le président du Conseil italien
Davos: Giuseppe Conte annule sa venue sur fond de remous politiques en Italie

Le Forum économique mondial attendra. L’agenda de Giuseppe Conte a été bouleversé au lendemain de la décision de Luigi Di Maio, mercredi 22 janvier. Le président du Conseil italien n’ira pas débattre des enjeux économiques à Davos, en compagnie de ses homologues européens et internationaux. Il a préféré rester à Rome pour traiter de « sujets urgents », rapportent ses services.

Et la démission du Mouvement 5 Etoiles (M5S) de Luigi Di Maio est en un. Ce départ souligne les tensions au sein du parti, pilier de la coalition gouvernementale. Luigi Di Maio dirigeait le M5S depuis septembre 2017. Or depuis plusieurs mois, la formation enregistrait une baisse significative dans les sondages et avait perdu en crédibilité. Luigi Di Maio conserve néanmoins sa place au sein du gouvernement. Depuis septembre 2019, il a hérité du portefeuille des Affaires étrangères.

La Lega en embuscade. Cette démission ravive l’inquiétude dans le pays sur la solidité de l’attelage que forment depuis moins de cinq mois le parti antisystème et le Parti démocrate (PD). Le ministre des Finances, Roberto Gualtieri (PD), se veut optimiste. Selon lui, les deux formations...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !