L'entraîneur du Quinze de la Rose, qui affronte l'Australie samedi en quarts de finale, est à moitié japonais, marié à une Japonaise et a entraîné le Japon.
Coupe du monde de rugby 2019 : les multiples vies de l’Australien Eddie Jones

Un mélange d’émotions devait agiter Eddie Jones avant le quart de finale Angleterre-Australie, samedi 19 octobre, en Coupe du monde de rugby au Japon. L’homme entraîne l’Angleterre, mais il est à moitié Australien. Il est aussi de mère japonaise, marié à une Japonaise et a entraîné l’équipe du Japon. Toutes ses vies, identités, amours et déceptions se trouvaient rassemblées pour un affrontement de quatre-vingts minutes.

Eddie Jones, 59 ans, l’un des entraîneurs les plus expérimentés de ce Mondial, est une star au Japon. Des publicités le montrent faisant la promotion d’une marque de gin, avec le slogan : « Eddie recommande. » Il fait aussi la promotion de sacs pour hommes. En 2015, la banque d’affaires américaine Goldman Sachs l’a nommé conseiller sur le Japon.

Cette élévation tient à un match d’anthologie lors de la Coupe du monde 2015. Avec une victoire historique (34-32) contre l’Afrique du Sud, arrachée à la 84e minute, l’équipe nippone avait, pour la première fois, réalisé qu’elle pouvait jouer dans la cour des grands. Quatre ans plus tard, les Japonais sont en quarts de finale du Mondial, tandis...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !