Fête à la Réunion, soulagement sur le Rocher. Monaco et son nouvel entraîneur Robert Moreno, ont décroché in extremis leur qualification pour les 16es de Coupe de France. Tout comme la JS Saint-Pierroise (R1), devenue le deuxième club d'outre-mer à atteindre ce niveau après son exploit contre Niort.
Coupe de France: exploit signé Saint-Pierre, Monaco et Robert Moreno lancés

Fête à la Réunion, soulagement sur le Rocher. Monaco et son nouvel entraîneur Robert Moreno, ont décroché in extremis leur qualification pour les 16es de Coupe de France. Tout comme la JS Saint-Pierroise (R1), devenue le deuxième club d'outre-mer à atteindre ce niveau après son exploit contre Niort.

Robert Moreno pourra remercier Benjamin Lecomte et surtout Keita Baldé. Le premier pour avoir arrêté un penalty en toute fin de rencontre contre Reims (85e), le second pour avoir inscrit un doublé avec un but à la dernière seconde (90e+5) synonyme de qualification (2-1).

Le remplaçant de Leonardo Jardim aura vécu en Coupe sa première émotion d'entraîneur principal d'une équipe de l'élite d'un grand championnat européen. A lui de surfer sur cette réussite, alors que se profile une double confrontation contre le Paris SG en Ligue 1.

Dernière équipe ultramarine encore en lice, le club réunionnais de la JS Saint-Pierroise a lui prolongé son aventure historique aux dépens des Niortais, au plus mal en Ligue 2 avec une 18e place (2-1).

C'est l'ailier Ryan Ponti qui a offert la victoire aux siens, dans un stade René Gaillard où de nombreux fans acquis à la cause des Réunionnais avaient fait le déplacement pour suivre l'épopée de l'ancien club de Dimitri Payet.

Une épopée rare: seul un club ultramarin, le Geldar de Kourou (Guyane), avait atteint les 16es de finale de la Coupe nationale, lors de la saison 1988-1989 avant d'être éliminé par Nantes. Mais jamais un club réunionnais n'avait été aussi loin dans la compétition.

- Regrets pour Bayonne et Tours -

L'écart a été trop grand, en revanche, pour l'Aviron bayonnais. Pourtant vivement soutenu dans son stade Jean-Dauger, habituellement réservé au rugby, l'Aviron a craqué contre Nantes (2-0).

Peut-être que le soutien de son ancienne gloire Didier Deschamps lui a manqué pour obtenir mieux: le sélectionneur des Bleus, né à Bayonne et passé par l'Aviron avant d'éclore en pro à... Nantes, a finalement fait l'impasse alors qu'il était espéré sur ses terres.

"Ce match laisse une pointe de regrets, parce qu'on a existé", a constaté l'entraîneur bayonnais Erwan Lannuzel, estimant que la performance de son équipe "a été belle."

Des regrets que partageront les joueurs de Tours (N3), seulement éliminés par Nîmes aux tirs au but (2-2, 4-2 t.a.b).

Les Crocodiles rejoignent donc Bordeaux, qualifié vendredi, et Strasbourg, qui a fait le boulot à Calais contre Le Portel, club de N3 (4-1), samedi après-midi. En attendant notamment les matches de Lyon, à Bourg-en-Bresse (N1) samedi soir, et du Paris SG dans l'Essonne contre Linas-Montlhéry (R1) dimanche.

Par ailleurs, les deux autres clubs de Ligue 2 en lice samedi, Caen et le Paris FC, se sont aussi qualifiés.

La journée de Coupe a été marquée par les nombreux hommages au joueur de Guingamp Nathaël Julan, brutalement décédé vendredi dans un accident de la route, à l'âge de 23 ans. Une minute de silence ou d'applaudissements a été respectée sur toutes les pelouses.

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !