De faux cas positifs dans la procédure des tests de l'Institut Pasteur de Madagascar alimentent une rumeur de complot contre l'île.
Coronavirus : polémique à Madagascar sur un diagnostic de faux positifs au virus

La polémique enfle à Madagascar, après que l'Institut Pasteur (IPM) de l'île a annoncé à tort, le 6 mai dernier, 67 nouveaux cas de Covid-19 en une seule journée. Un chiffre annonciateur d'une explosion de la maladie dans un pays relativement épargné jusqu'ici avec un peu plus de 300 cas. Aussi, une contre-expertise a été menée dans la foulée qui infirme les premiers tests. Il n'y a en fait que cinq cas positifs.

Tout ceci ne serait qu'un incident de parcours malheureux si l'affaire ne se déroulait à Madagascar. Car le pays ne cesse de faire la promotion de son remède contre l'épidémie, le fameux Covid-Organics. Un remède dont les instances sanitaires mondiales doutent de l'efficacité. Dans une interview accordée à France 24 le 10 mai dernier, le président malgache Andry Rajoelina revient à la charge.

Madagascar stigmatisée ?

"Si c’était un pays européen qui avait découvert ce remède, est-ce qu'il y aurait autant de doutes ? Je ne pense pas. (…) Le problème, c'est que cela vient d’Afrique. Et on ne peut pas accepter qu’un pays comme Madagascar, qui est le 163e pays le plus pauvre du monde, ait mis en place cette formule pour sauver le...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !