Au local CGT de la célèbre gare parisienne, les militants semblent d'accord pour passer Noël loin de leurs familles. A moins que le gouvernement n'en décide autrement.
"Ce sera la faute du gouvernement" : à la gare d'Austerlitz, les cheminots se préparent à faire grève pendant les fêtes

A douze jours du réveillon de Noël, Servan Le Gall n'a toujours pas confirmé à sa famille s'il sera autour de la table, le 24 au soir. "Tout dépend de ce que décide le gouvernement, explique très simplement le cheminot de 27 ans. S'il retire sa réforme des retraites, je rentrerai en Bretagne. Mais s'il ne bouge pas, alors là..."

DIRECT. Perturbations, prévisions, annonces, réactions... suivez toutes les infos autour de la grève contre la réforme des retraites.

Dans le local CGT de la gare d'Austerlitz, les trente militants présents autour de la grande table pour la pause casse-croûte, jeudi 12 décembre, ne mouftent pas. Comme si la question des fêtes de fin d'année ne se posait même pas. "Vous savez, o n a déjà perdu pas mal de salaire, se permet de rappeler Tony Montero, en grève lui aussi depuis le début du mouvement. Alors perdre un peu plus, ça ne changera rien." Entre deux bouchées de sandwich, il assure d'ailleurs qu'il y a tout ce qu'il faut pour voir venir. "Moralement, ça tient. Et financièrement, on se serre les coudes", promet celui qui est normalement préposé à la vente de billets dans la célèbre gare parisienne.

Entre profiter d'un...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !