Le ministre de l'Intérieur s'est dit "pas favorable" à l'armement systématique des policiers municipaux, sauf avis contraire des maires. Christophe Castaner n'est "pas favorable" à l'armement..

Le ministre de l'Intérieur s'est dit "pas favorable" à l'armement systématique des policiers municipaux, sauf avis contraire des maires.

Christophe Castaner n'est "pas favorable" à l'armement systématique des policiers municipaux, sauf avis contraire des maires, comme le proposait un rapport parlementaire, déclare le ministre de l'Intérieur dans un entretien à la "Gazette des Communes" publié mardi. "Je n'y suis pas favorable. Aujourd'hui, le maire peut choisir librement l'équipement de ses agents. Mon avis est qu'il doit pouvoir garder cette capacité de choisir", déclare-t-il à propos de l'une des propositions phares du rapport des députés LREM Jean-Michel Fauvergue (Seine-et-Marne) et Alice Thourot (Drôme) remis en septembre 2018. "Nous sommes favorables à l'armement des polices municipales là où le maire considère que c'est utile. Néanmoins, cette question sera soumise au débat", a poursuivi Christophe Castaner.

Le rapport des deux députés sur le "continuum de sécurité" proposait de rendre l'armement des policiers municipaux obligatoire, "sauf décision motivée du maire", un renversement de la règle actuellement en vigueur mais pas une révolution des usages.

Le plan anti-stupéfiants présenté "dans les semaines qui viennent"

Dans cet entretien, le ministre de l'Intérieur est également revenu sur les modalités de la "consultation" qu'il souhaite organiser en septembre dans le cadre du livre blanc préparatoire à la future loi...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Impressionnante sortie de piste d'un avion de la Patrouille de France