Le journaliste nigérien Seidik Abba et son compatriote, l'ancien gouverneur Mahamadou Lawaly Dan Dano, ont pu rencontrer d'anciens membres du groupe terroriste nigérian Boko Haram. 
Bassin du lac Tchad : "Le groupe terroriste Boko Haram est une voyoucratie"

Boko Haram a encore frappé le 24 décembre 2019. L'attaque perpétrée par le groupe terroriste nigérian a fait 7 morts dans le village chrétien de Kwarangulum, près de Chibok, dans le nord-est du Nigeria. Les terroristes ont également enlevé une adolescente. Ce raid est une illustration supplémentaire des méthodes de Boko Haram (affilié au groupe Etat islamique), dont les exactions ont causé, en une décennie, la mort de près de 27 000 personnes dans le bassin du lac Tchad, région qui réunit le Cameroun, le Nigeria, le Tchad et le Niger. C'est dans ce dernier pays que le journaliste nigérien Seidik Abba et l'ancien gouverneur de la région de Diffa (sud-est du Niger), Mahamadou Lawaly Dan Dano, ont pu rencontrer des repentis du groupe islamiste. L es témoignages recueillis sont réunis dans un un livre, Voyage au coeur de Boko Haram - Enquête sur le djihad en Afrique de l'Ouest, paru fin octobre 2019 chez L'Harmattan. L'ouvrage est une immersion inédite au sein du mouvement terroriste. Rencontre avec Seidik Abba.

Franceinfo : Comment avez-vous pu approcher les anciens membres du groupe terroriste Boko Haram ?

Seidik Abba : Nous avons profité de la création...

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !