Le groupe veut emprunter 6 milliards d'euros, mais les discussions avec des établissements du secteur bancaire s'avèrent délicates en raison de l'endettement de la compagnie
Air France-KLM: difficile round de négociations avec les banques pour sauver l’entreprise de la faillite

Alors qu’Air France-KLM accuse le coup en raison du confinement et des fermetures des frontières aériennes, le groupe suit des négociations tendues avec des banques pour échapper à la faillite, indique BFM Business.

« Quasiment tous les avions sont cloués au sol, il n’y a quasiment plus de trafic aérien, Air France perd des milliards d’euros par mois », s’était alarmé Bruno Le Maire, invité mercredi 8 avril sur France 2. La situation est actuellement désastreuse pour le groupe, qui a perdu 90 % de son chiffre d’affaires depuis le début du confinement il y a un mois.

Pour éviter la faillite, Air France-KLM souhaite emprunter six milliards d’euros et a engagé des négociations avec huit banques dont cinq Françaises : BNP Paribas, Crédit Agricole, Natixis, Société Générale et HSBC France. Mais toutes renâclent à s’engager.

Au-delà de l’aspect conjoncturel de la crise sanitaire qui induit une crise économique pour le groupe aéronautique, les financeurs potentiels pointent du doigt l’endettement du tandem, qui en fait un candidat difficile à renflouer en raison du risque de défaut de paiement. En 2018, la dette nette ajustée était...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !