Le Français et le Norvégien ont l'occasion d'asseoir leur domination lors du slalom et du géant parallèle du Kandahar, samedi 8 et dimanche 9 février, mais devront se méfier du jeune Clément Noël.
A Chamonix, Pinturault et Kristoffersen à la lutte pour régner sur le ski mondial

D’ordinaire, le ballet du grand cirque blanc était bien réglé : tous derrière et lui devant. Maître incontesté du ski mondial, Marcel Hirscher manquait rarement l’occasion de faire main basse sur les « grandes classiques » de janvier. L’Autrichien profitait du « mois des slalomeurs » pour écraser la concurrence de sa classe et tuait, aux deux tiers de la saison, tout suspense pour le classement général. Cette année, il n’en est rien. Retraité du circuit depuis septembre, l’octuple vainqueur de la Coupe du monde de ski (entre 2011 et 2019) a laissé son trône vacant. Et depuis, les prétendants se bousculent.

Nombreux à l’ouverture de la saison à Sölden (Autriche) fin octobre, ils le sont un peu moins avant l’étape de Chamonix (Haute-Savoie), théâtre d’un slalom, samedi 8 février, et d’un géant parallèle, le lendemain, sur la Verte des Houches, la mythique piste du Kandahar. Trois skieurs se détachent désormais dans la course au gros globe : le Français Alexis Pinturault (822 points), coincé entre les Norvégiens Henrik Kristoffersen (1er, avec 877 points) et Aleksander Aamodt Kilde (3e, 820 points).

« Henrik...

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !