Une nouvelle prime, destinée à la rénovation des logements des retraités, pourrait bientôt voir le jour. Ce qu'il faut savoir.
Vers une nouvelle prime pour les retraités ?Istock
Sommaire

Un nouveau cadeau à 400 millions d’euros ? A quelques mois seulement du dernier scrutin de la (première ?) mandature d’Emmanuel Macron, le gouvernement travaille aujourd’hui à l’élaboration d’une nouvelle prime, destinée pour l’essentiel aux retraités, ainsi qu’à certains seniors, informe Le Monde. Au-delà même de la question de l’utilité du dispositif, laquelle sera évidemment abordée, force est de constater que l’agenda choisi pose question… D’autant plus que les quelques communications de l’exécutif laissent largement la primeur de l’annonce au chef de l’Etat en cas de candidature. C’est d’ailleurs à lui que reviennent tous les arbitrages ; ainsi qu’à son Premier ministre.

Cette fois, poursuivent nos confrères, il s’agit de venir en aide aux retraités qui souhaitent adapter leur logement afin de pouvoir sereinement vieillir chez eux et, éventuellement, faire face à la dépendance. Le dispositif, dont les contours commencent à se dessiner avec clarté explique Mieux-Vivre-Votre-Argent, portera d’ailleurs le nom de “Ma Prime Adapt’”. Il devrait ressembler d’assez près à Ma Prime Rénov’, une aide pré-existante, pensée pour favoriser la rénovation énergétique des logements de l’Hexagone.

Ma Prime Adapt’ : de quoi parle-t-on, au juste ?

Ma Prime Adapt’, expliquent nos confrères, devrait permettre le réaménagement de 680 000 logements anciens en dix ans et faire diminuer de 20% les chutes des seniors. Elle se concentrera notamment sur la salle de bain, où se produisent 40% des accidents. En tout et pour tout, elle devrait représenter une enveloppe de 400 millions d’euros, mais tous les retraités n’auront pas droit aux mêmes montants. Explications.

Ma Prime Adapt’ : a-t-on une petite idée du montant qu’il sera possible d’obtenir ?

Dans les faits, les propriétaires décidant de faire adapter leur logement percevront donc un coup de pouce propre à l’étendue des travaux qui leur faut engager. Le revenu annuel des individus concernés sera également pris en compte dans le calcul, informe Mieux-Vivre-Votre-Argent.

Très concrètement, Emmanuel Wargon (ministre chargée du Logement), Brigitte Bourguignon (ministre déléguée, chargée de l’autonomie), Sophie Cluzel (secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées) et leurs équipes évoquent plusieurs paliers dans un document adressé à Jean Castex, sur lequel Le Monde a pu mettre la main.

Plus le propriétaire est fortuné, moins le montant perçu est élevé. S’il ne dépasse pas 20 593 euros, alors l’aide représentera jusqu’à 70% du prix des travaux. Pour quiconque gagne jusqu’à 25 000 euros à l’année, ce montant descend à 50%.

A quelles aides les retraités ont-ils droit ?

Les retraités font partie des Françaises et des Français que l’Etat n’hésite pas à épauler, rappelle Radins.com sur son site. Ils ont en effet accès à tout un panel d’aides éventuelles, parmi lesquelles l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA), accordée aux personnes de plus de 60 ans qui emploient une aide à domicile pour lutter contre la dépendance. Sans oublier, bien sûr, l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), versée à tout résidant français de plus de 65 ans et dont les revenus sont jugés trop faibles pour permettre de vivre décemment.

Il y a aussi l’Aide aux retraités en situation de rupture (Asir), dont le montant peut atteindre jusqu’à 1 800 euros et est versée trois mois durant en cas de décès ou d’hospitalisation du conjoint. Il faut la demander auprès de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav). Sans oublier, bien sûr, la complémentaire santé solidaire (CSS), dont peuvent bénéficier les retraités qui ont du mal à assumer leurs dépenses de santé.

Au quotidien, sachez que votre âge vous donne droit aussi à des réductions dans les transports. Vous pouvez acheter pour 49 euros la carte Senior +dès l'âge de 60 ans. Elle permet de bénéficier de 30% de réduction en France et en Europe, voire 60% si vous voyagez accompagné d’au moins 3 enfants. La réduction s’applique sur les TGV et Intercités. Sur les TER, la réduction proposée est de 25 à 50 % selon les régions. Du point de vue de la fiscalité, vous pouvez bénéficier d'un crédit d'impôt si vous faites appel à un service d'aide à domicile ou si vous employez directement une aide à domicile. Le crédit d’impôt est égal à 50 % de vos dépenses annuelles d’aide à domicile. Certains frais de santé sont réduits pour les seniors. Ainsi, entre 50 et 74 ans, les femmes peuvent bénéficier d’une mammographie sans avance de frais et à partir de 65 ans, il est possible de se faire vacciner contre la grippe gratuitement.

Comment se préparer pour bien vivre sa retraite ? Echangez gratuitement avec notre formatrice !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.