Le départ à la retraite est un moment important : selon la façon dont il est réalisé, la pension perçue peut changer du tout. Comment cela se passe-t-il quand part avec seulement 100 trimestres cotisés ?

Aïe ! Vous approchez de l’âge de départ à la retraite mais n’êtes pas en mesure d’afficher le nombre de trimestres requis pour bénéficier du taux plein tant espéré ? Hélas, la situation est commune. Ceci étant, rappelle le site spécialisé TacoTax, un manque trop important peut bloquer la cessation d’activité. Ainsi, liquider ses droits avec seulement 100 trimestres pourrait s’avérer complexe. Cependant, insiste la plateforme, c’est possible ! A condition, bien sûr, de composer avec la décote que cela implique…

Cette dernière dépend théoriquement de l’âge de la ou du salarié décidant de liquider ses droits. En effet, l’année de naissance joue un rôle prépondérant dans la mesure où c’est elle qui détermine le nombre de trimestres nécessaire pour prétendre au taux plein. Partir à 62 ans environ avec seulement 100 trimestres en 2021, cela signifie donc faire un trait sur 66 d’entre eux. Par conséquent, un coefficient de minoration de 1,25 % sera appliqué pour chaque unité manquante. En théorie, cela signifie donc s’asseoir sur 82,5% du montant total de la pension à laquelle on peut prétendre.

A quelle retraite peut-on prétendre quand on décide de partir avec 100 trimestres ?

En pratique, les choses s’avèrent légèrement différentes, comme a d’ores et déjà pu l’écrire Planet. En effet, des mécanismes de protection ont été mis en place pour venir en aide aux travailleurs confrontés à ce genre de situation. Ainsi, la décote est plafonnée : elle ne peut excéder un total de 20 trimestres, mais s’appliquera cependant jusqu’au décès de l’assuré. En tout et pour tout, vous ne perdrez donc pas plus d’un quart du montant potentiel de votre rémunération.

Comment se préparer pour bien vivre sa retraite ? Echangez gratuitement avec notre formatrice !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.