Le Conseil d'orientation des retraites vient de publier son rapport annuel. Il annonce un impressionnant déficit, quoique légèrement à la baisse… Et envisage quelques solutions pour remédier au mal.
Retraite : ce rapport que vous n’allez probablement pas aimerIstock

Le problème, assure le Conseil d'orientation des retraites (Cor), est "essentiellement conjoncturel". Ce n'est une surprise pour personne : la pandémie de coronavirus CoVid-19 ainsi que les indispensables mesures sanitaires prises pour lutter contre sa propagation, ont engendré une grave crise économique en France. Cela ne sera évidemment pas sans impact sur le système de retraite, longtemps déficitaire avant la crise. Mais la situation, semble-t-il, n'est peut-être pas aussi dramatique qu'elle n'a pu être annoncée, rapporte Capital. En effet, dans son dernier rapport - l'édition annuelle de 2020 -, le Cor ne parle plus d'un trou de 30 ou de 25 milliards d'euros, ce qui représentait tout de même un quart du montant total dédié au plan de relance. 

Dorénavant, le chiffre avancé est moins impressionnant : il est de 23,5 milliards d'euros pour l'année en cours. Certes, c'est considérable. D'autant plus que ces estimations - nouvelles comme anciennes - n'intègrent ni la seconde mise sous cloche du pays, ni la deuxième vague de la maladie. En théorie, il faut donc s'attendre à voir grimper le montant total du déficit… En pratique, il est pour l'instant en légère baisse. Mais la situation reste très complexe.

Quand le système de retraites français reviendra-t-il dans le vert ?

A ce rythme-là, estime le Conseil d'orientation des retraites, la part des dépenses de retraites dans le produit intérieur brut (PIB) va forcément remonter en 2020, et passer à 15,2% (contre 13,6% en 2019). Cela n'est pas étonnant puisque, à court terme, "les dépenses du système des retraite sont très peu affectées par la crise sanitaire". En revanche, le régime devra composer avec moins de ressources qu'il n'en a en temps normal, en raison notamment du recours au chômage partiel. Les licenciements et le report des cotisations ne sont pas non plus sans impact. 

En l'état actuel des choses, le régime de retraite ne pourrait redevenir positif qu'en… 2070. Sauf à entreprendre les bonnes réformes, bien sûr.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.