Calcul du montant de la pension, de la durée de cotisation… Il existe mille et une raisons d'être en désaccord avec sa caisse de retraite. Fort heureusement, cela ne signifie pas nécessairement qu'il faille s'écraser.

Votre pension ne vous semble pas assez élevée ? Vous estimez avoir travaillé davantage que ce que prétend votre caisse de retraite ? Ou alors, vous souhaitez lui rappeler les raisons pour lesquelles vous avez théoriquement droit à un départ anticipé ? Pas d'inquiétude : il est possible de contacter directement les services concernés, qui devraient vous aider à clarifier la situation. Cependant, et c’est souvent le cas, il arrive que les choses ne se passent pas comme prévu. Qu’il s’agisse de la Cnav (Caisse nationale d’assurance vieillesse), de l’Agirc-Arrco, de l’Ircantec… Le litige est toujours possible. Si l’on refuse de vous écouter, voici donc ce qu’il faut entreprendre.

Avant toute chose, cela va de soi, pensez à contacter votre caisse de retraite. Il est essentiel de tenter de résoudre le problème directement avec l’organisme concerné, afin de s’éviter autant que faire se peut une procédure. Pour autant, si cela ne mène à rien, sachez qu’il existe un certain nombre de recours : vous pouvez opter pour une procédure de conciliation, une procédure de médiation ou même aller directement au contentieux, rappelle le site spécialisé La retraite en clair.

Litige avec la caisse de retraite : le rôle de la Commission de recours amiable (CRA)

Si vous décidez de régler tout cela à l’amiable, il faut alors saisir la CRA. Pour ce faire, adressez dans un premier temps un courrier au service administratif de votre caisse d’assurance retraite, ainsi que de la Carsat de votre région. Il faut écrire noir sur blanc l’objet de votre grief.

A la réception de la réponse du service administratif, vous avez deux mois - pas un jour de plus - pour notifier la CRA de la caisse de votre désaccord. Envoyez alors une lettre avec accusé de réception, comportant les éléments de votre dossier. Un mois plus tard, au maximum, vous serez informé de la décision de la CRA. Ce recours, rappelle Notre Temps, est gratuit.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.