Partir à la retraite est nettement plus complexe que l'on pourrait le penser. Et les épreuves ne sont pas toutes financières…
IllustrationIstock

Partir à la retraite : ces "petits" détails sur lesquels vous devriez être extrêmement vigilants

"Préparer son départ en retraite est un travail de longue haleine. Prévoyez au moins 6 mois", avertit d’entrée de jeu Philippe Crevel, économiste, directeur du Cercle de l’Epargne et ancien conseiller d’Alain Madelin. C’est notamment le fait de la numérisation des démarques, estime-t-il, mais c’est loin d’être la seule raison comme le rappelle le site spécialisé Dossier Familial. Il s’agit également de laisser le temps aux gestionnaires de retraités de vérifier vos droits, afin d’éviter autant que possible des erreurs.

A lire aussi :Retraite complémentaire : cette très mauvaise nouvelle qui vous attend pour 2019

Ce n’est d’ailleurs pas parce qu’ils procèdent eux même à une vérification que l’assuré ne devrait pas le faire lui-même. "Evidemment, il est primordial de revoir l’ensemble de ses droits, de consulter les informations transmises numériquement, s’assurer de leur conformité et de les corriger quand c’est nécessaire. Il faut faire un bilan de situation, un vrai tour du propriétaire", juge l’économiste qui pointe du doigt que "la marge d’erreur entre la validité des informations enregistrées automatiquement en ligne et la réalité du parcours professionnelle est souvent non- négligeable".

En cas d’erreur, c’est le relevé de situation (RIS) qu’il faudra corriger. Il est mis à jour chaque année, sur la base des informations détenues par les régimes de retraites au 31 décembre de l’année passée et peut-être téléchargé sur le site Info-retraite.fr, rappelle Dossier Familial.

"Assurez-vous de la présence de tous vos trimestres cotisés, de toutes les périodes qui ouvrent l’accès à des droits. Cela comprend notamment les stages, les périodes de chômage, les arrêts-maladie ou, pour les hommes, un éventuel service militaire", conseille également Philippe Crevel. "Autre point essentiel : pensez à vérifier si les entreprises dans lesquelles vous avez travaillé ont mis en place des dispositifs de suppléments de retraites que vous pourriez liquider", ajoute-t-il encore.

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Vidéo : Un malus sur les retraites complémentaires en 2019

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.