Le gouvernement l'avait assuré : la hausse de la CSG doit être compensée. Cela étant, un rapport jette le doute : la promesse ne sera peut-être pas tenue...
IllustrationIstock

Hausse de la CSG : pourrait-elle ne pas être compensée ?

"Les services du ministère des Finances se sont révélés incapables de me communiquer le chiffrage précis des retraités modestes qui subissent loa hausse de la CSG", indique Joël Giraud, député La République en Marche (LREM) et spécialiste des questions budgétaires. Comme l’indique Le Monde, il présentait mercredi 18 juillet son rapport d’application de la loi fiscale.

A lire aussi : Impôt à la source : quel taux privilégier quand on est retraité ?

Pour beaucoup de retraités, celui-ci sera très certainement inquiétant : il soulève de véritables questions sur la compensation de la CSG, promise en mars par le gouvernement. Pourtant, plusieurs mois après l’annonce d’Edouard Philippe, rien ne serait prêt rapporte Challenges, qui évoque même un "chiffrage inexistant". Au sujet du dispositif de compensation de la hausse de la CSG, Joël Giraud n’aurait reçu aucune réponse. "A ce jour, Bercy ne m’a transmis aucun projet et j’ai le sentiment que personne ne s’y est réellement penché", déclare-t-il. Pour obtenir un maximum d’informations, le député des Hautes-Alpes s’est rendu au ministère, le 5 juillet dernier.

"Les services compétents ont indiqué que la mesure était en cours d’expertise. Curieusement, cette expertise ne semble pas avoir eu lieu avant l’annonce du Premier ministre", écrit le député dans son rapport, non sans regretter que le gouvernement ne puisse pas lui communiquer un calendrier précis. Il constate, en revanche, que la suppression de la taxe d’habitation qui doit compenser la hausse de la CSG ne sera pas au goût de tout le monde… "6,4 millions de ménages retraités seront perdants en 2018 pour un montant moyen de 380 euros ; 4,4 millions en 2019 (pour 400 euros en moyenne) et 3,2 millions en 2020 (500 euros en moyenne)", poursuit-il dans son rapport, comme le souligne L’Humanité.

Hausse de la CSG : qui est-elle supposée toucher ?

En pratique, la hausse de la CSG ne touche pas l’intégralité des retraités. Celle-ci s’applique à un retraité dès que son revenu fiscal de référence dépasse 1 300 euros par mois (2 000 euros pour un couple). D’après les calculs menés par Challenges, un célibataire percevant une pension de 1 330 euros perdrait donc 288 euros à l’année. Un couple de deux retraités mariés, percevant chacun 1 000 euros, pourrait perdre plus de 400 euros par an.

Vidéo : À quoi servent vos impôts ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.