INTERVIEW. Le mouvement FIRE "Financial Independence, Retire Early", venu des États-Unis, gagne de plus en plus d'adeptes. Si vous aussi, vous rêvez de vivre uniquement de vos économies dès 50 ou 55 ans, quelle somme devez-vous épargner pour vivre convenablement ? Éléments de réponse avec Philippe Crevel, directeur du Cercle de l'Épargne.
Epargne : combien d’argent vous faut-il pour prendre votre retraite bien avant l’âge l’égal ?IllustrationIstock
Sommaire

Atteindre l’indépendance financière pour arrêter de travailler. Nombreux sont les actifs qui en rêvent. D’ailleurs, le mouvement FIRE "Financial Independence, Retire Early" compte de plus en plus adeptes. Tous espèrent pouvoir vivre de leurs économies le plus vite possible. Cet objectif est-il réellement atteignable ? Dans les faits, y parvenir semble beaucoup plus facile à dire qu’à faire. "Cela dépend de trois variables : votre âge de départ, votre capacité d’épargne qui vous permettra de vivre de votre patrimoine et de vos rentes jusqu’au décès, et le montant de revenus dont vous avez besoin (actuellement et une fois à la retraite)", nous explique Philippe Crevel, directeur du Cercle de l’Épargne.

Et d’ajouter : "Certains se contenteront de 1 500 par mois, quand d’autres, voudront 5 000 ou 6 000 euros. Plus on souhaite prendre sa retraite tôt, 40, 45 ou 50 ans, plus les besoins sont généralement élevés."

Épargne : quel capital devez-vous cumuler ?

Il faut donc constituer un capital-pension considérable, que de simples livrets d’épargne à taux relativement bas ne vous permettront jamais d’atteindre.

Voyons ce qu’il vous faudrait capitaliser pour obtenir un revenu mensuel de 2 000 euros.Pour obtenir 24 000 euros d’intérêts sur une base annuelle, quel capital devez-vous accumuler ? Impossible de donner une somme exacte. Cela dépendra en effet du rendement de vos produits d’épargne ou d’investissement. Voici 3 exemples qui pourront vous donner une idée de l’argent que vous devez cumuler.

Épargne : le capital à atteindre selon les taux d’intérêt

"Actuellement, les livrets bancaires traditionnels que sont le Livret A et autres LDDS (0,50% brut depuis le 1er février 2020), n’offrent qu’un rendement net de 0,11%", rappelle l’expert.

Avec un tel profit, il vous faudra alors cumuler un capital de quasi 22 millions d’euros pour engendrer des revenus annuels de 24 000 euros de par vos intérêts.

Pour un rendement de 2% net, le capital devra se monter à 1,2 millions d’euros, rapporte 7sur7.be.

Avec un rendement net de 5%, il ne vous faudra "plus que" 480 000 euros.

On s’aperçoit alors qu’il est très difficile d’obtenir un capital suffisant avec un simple compte épargne. Les intérêts générés sont en effet trop faibles. Dans le meilleur des cas précités, il faudra placer 2 000 euros pendant 20 ans pour atteindre 480 000 euros. Une somme bien trop conséquente pour la grande majorité des actifs.

Il conviendra donc inévitablement de prendre plus de risques.

Épargne : sur quoi investir pour prendre sa retraite au plus tôt ?

"Pour obtenir des rendements supérieurs, la prise de risque est inévitable", prévient l’économiste. Vous pouvez par exemple opter pour sur le fonds euros de votre assurance vie, et placer 40 à 60% sur des produits plus à risque : SCPI, pierre papier, pouvant générer 5% sur longue période, ou l’investissement locatif (2 à 3% de rendement)", détaille Philippe Crevel.

Pour générer des revenus de manière récurrente, vous pouvez aussi choisir un plan d’investissement. Ces 5 dernières années, certains ont généré un rendement annuel moyen de 8-11%. À noter toutefois qu’il s’agissait de portefeuilles d’investissement offensifs, soit plus risqués. La majorité d’entre eux ont offert un rendement annuel de 3 à 6%. Dans le meilleur des cas, avec un taux d’intérêt de 10%, il vous faudra alors épargner 240 000 euros, pour bénéficier d’un rendement annuel de 24 000 euros. Pour ne pas être déçus, mieux vaut donc bien les comparer.

Gare néanmoins à l’inflation, qui peut vous jouer des tours…

Comment se préparer pour bien vivre sa retraite ? Echangez gratuitement avec notre formatrice !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.