Le gendarme des banques, l'ACPR, met en garde contre la multiplication de fausses offres pour des livrets bancaires. Explications.  
©AFP

Les offres sont alléchantes mais cachent des arnaques. Dans un communiqué publié il y a quelques jours, l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) met en garde les Français contre la multiplication des offres frauduleuses sur des livrets bancaires.

Mais comment se mettent en place ces escroqueries ? "Sollicités par téléphone ou courriel, les consommateurs se voient proposer, en guise d'alternative au Livret A, de faux livrets bancaires offrant des taux de rémunération allant de 5 à 8%", explique l'ACPR dans un communiqué.

Un premier versement demandé

Les escrocs demandent alors à leurs victimes leurs coordonnées bancaires pour ouvrir ce faux produit d'épargne et les invitent ensuite à effectuer un premier versement. C'est là que le piège se referme. "Une fois le transfert des fonds réalisé sur le compte de l'escroc, il devient impossible pour la victime de joindre son interlocuteur et d'obtenir la restitution des sommes qu'elle a versées", précise l'ACPR. 

A lire aussi -Livret A : ce que vous ne savez peut-être pas

Face aux risques, il est important de rappeler qu'une offre trop alléchante cache très souvent une arnaque.  Si vous avez déjà été touché par le problème, signalez-le sur la plateforme www.internet-signalement.gouv.fr.