Avant de liquider vos droits à la retraite, vous devez informer votre employeur de vos intentions de quitter l'entreprise. Quel délai devez-vous respecter ? Le point.
Départ à la retraite : quand faut-il prévenir votre employeur ?IllustrationIstock

Vous approchez de vos 62 ans et songez à partir à la retraite ? Avant de prévenir votre employeur, prenez le temps de faire le point sur vos droits acquis, ainsi que sur vos objectifs et désirs. Votre date de départ doit en effet être un choix mûrement réfléchi, en évitant les pièges et identifiant les opportunités à saisir.

Une fois cette étape cruciale effectuée, gardez à l’esprit que si l’âge légal est fixé à 62 ans, rien ne vous empêche de continuer à travailler si vous le désirez ou de décider d’un départ anticipé si vous bénéficiez d’un dispositif carrière longue. D’autant que légalement, un employeur ne peut ni vous forcer à partir, ni s’opposer à votre départ à la retraite. Vous êtes donc la seule personne à choisir la date à laquelle vous souhaitez liquider vos droits. Des règles doivent toutefois être respectées.

Départ à la retraite : fiez-vous à votre convention collective

Quand prévenir votre employeur ? Dans le secteur privé, le Code du travail ne prévoit pas d’obligations particulières. Néanmoins, votre date de départ choisie doit impérativement être le premier jour d'un mois civil. Elle doit intervenir 4 à 6 mois minimum après le dépôt de la demande de retraite, rapporte Pleine Vie.

Selon votre convention collective, une période de préavis peut-être prévue. Elle correspond à :

1 mois dans le cas où l’ancienneté du salarié est comprise entre 6 mois et 2 ans.2 mois dans le cas où l'ancienneté du salarié est d'au moins 2 ans.

Vérifiez ce que prévoit la vôtre sur le site institutionnel Legifrance.gouv.fr.

 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.