Surimposition ! Pour un même niveau de revenus, des retraités seraient plus fortement taxés que les salariés. Explications.
IllustrationIstock

Cette étrangeté fiscale qui impacte lourdement les retraités : des conditions similaires seulement en apparence ?

Contrairement à ce que l’on pense, les pensions de retraite ne sont, dans certains cas, pas soumises aux mêmes conditions que les salaires, à l’impôt sur le revenu. Bien que cela paraisse étonnant, cette bizarrerie fiscale est due à la limitation de l’abattement spécifique, rapporte Capital.

Dans les faits, les pensions de retraite sont imposées après un abattement spécifique de 10%. Les salaires sont quant à eux soumis à l’impôt, une fois la déduction forfaitaire de 10% effectuée, sauf option du contribuable pour la déduction de ses frais réels. Jusqu’ici, rien d’anormal.

Cependant, la "différence de traitement" apparaît au niveau des plafonds : l’abattement forfaitaire pour frais est limité à 12 502 euros par salarié alors que l’abattement spécifique applicable aux retraites ne doit pas dépasser 3 812 euros pour l’ensemble des membres du foyer fiscal.

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Vidéo : Impôts directs : 25% d'augmentation en 7 ans

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.