Les défections au sein même du parti LR se multiplient. Pour protester contre le maintien de la candidature de François Fillon à la présidentielle malgré sa mise en examen à venir, plusieurs membres de sa garde rapprochée quitte le navire.

Bruno Le Maire, député de l'Eure

Publicité
Quelques heures à peine après la conférence de presse de François Fillon mercredi, Bruno Le Maire a annoncé qu'il démissionnait de ses fonctions dans la campagne du candidat. Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, il justifiait sa décision par l'importance du "respect de la parole donnée", faisant ainsi référence à la déclaration de l'ancien Premier ministre le 26 janvier au journal de TF1, annonçant qu'il retirerait sa candidature si jamais il était mis en examen. Plusieurs élus proches de l'ancien ministre de l'Agriculture l'ont suivi dans sa démarche, abandonnant à leur tour le navire : Arnaud Robinet, maire de Reims, Laure de la Raudière, députée d'Eure-et-Loir ou encore Gaël Perdriau, maire de St-Etienne.
mots-clés : François fillon

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité