Depuis leur rupture en janvier 2014, François Hollande continue de payer le loyer de Valérie Trierweiler. Mais cet arrangement devrait prochainement prendre fin, contraignant l'ex-compagne du président à déménager. 
AFP

En janvier 2014, le couple formé par Valérie Trierweiler et François Hollande explosait suite aux révélations de Closer. Une rupture qui s’était notamment soldée par un accord entre le président et la journaliste : celui-ci s’était engagé à continuer de payer le loyer de leur appartement parisien jusqu’à la fin de son mandat. Souvenez-vous, deux ans plus tôt, et alors qu’il était encore premier secrétaire du Parti socialiste, François Hollande avait emménagé avec Valérie Trierweiler dans un appartement du 15e arrondissement, à deux pas de la Seine. Situé au 8 rue de Cauchy, ce coquet logement de trois pièces était doté d’un grand salon, de deux salles de bain et d’un balcon, rapporte Gala qui cite Le Parisien. A cette époque, les conjoints payaient tous les deux le loyer.

A lire aussi –VIDEO Manuel Valls : pourquoi est-il fâché contre Valérie Trierweiler ?

"François sait que mon salaire à Paris Match ne me suffira pas"

Mais, lorsque le socialiste a été élu président, il a demandé à sa compagne de renoncer à ses activités télévisées, la privant alors d’une bonne partie de ses revenus. "François sait que mon salaire à Paris Match ne me suffira pas pour assumer seule à la fois le loyer de notre appartement et les dépenses de mes enfants, leur logement et leurs études", écrit l’ex-Première dame dans son livre Merci pour ce moment. Et si du temps où ils étaient ensemble, le chef de l’Etat a pris en charge l’intégralité du loyer de leur appartement, il a également continué de le faire après leur rupture. François Hollande s’est en effet engagé à continuer de le faire tant qu’il serait en fonction.

Or, il a récemment annoncé qu’il ne se présentera pas en 2017. Ce qui veut donc dire que son arrangement avec Valérie Trierweiler va prendre fin et que, si elle ne dispose toujours pas de revenus suffisants, cette dernière va devoir déménager.

En vidéo - Le triste point commun entre Valérie Trierweiler et les Français, selon Guy Bedos

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Les regrets de François de Rugy