L’éphémère secrétaire d’Etat est visé par une plainte de Bercy pour fraude fiscale. Il dénonce cette mesure dans les colonnes de Libération et dit se repentir "tous les jours" de ses impayés.

En septembre 2014, Thomas Thévenoud, alors secrétaire d’Etat au Commerce extérieur, était poussé à la démission après que la presse a révélé qu’il avait omis de payer des factures. Son départ, rappelant l’épisode Jérôme Cahuzac, avait provoqué un véritable émoi dans l’opinion publique.

Lundi, le parquet de Paris a été saisi par la commission fiscale (CIF) qui avait décidé le 19 mai dernier de déposer plainte contre Thomas Thévenoud ainsi que sa compagne, ancienne chef de cabinet de l’ancien président du Sénat, Jean-Pierre Bel.

Thomas Thévenoud évoque une "orchestration politique"

Invité par RTLà réagir à cette plainte de Bercy contre lui pour fraude fiscale, l’ancien secrétaire d’Etat et actuel député de Saône-et-Loire dénonce un acharnement contre lui.

"Certains se disent au gouvernement 'On va se le faire'. Il y a un acharnement quand on voit que des milliers de comptes cachés sont régularisés et qu'on choisit de me poursuivre alors que ma situation est transparente. Il y a deux poids, deux mesures. Il n'y a aucun élément nouveau qui justifie cette procédure", s'étonne-t-il.

Publicité
Dans les colonnes de Libération, ce mardi matin, Thomas Thévenoud évoque un "orchestration politique" à son égard. "J’ai payé tout ce que je devais, je paie à tous les sens du terme. Et je paie encore tous les jours. Mais je refuse de payer pour tous les autres. Derrière moi, on cache tout le reste. Derrière mon nom, on cache toutes leurs turpitudes. Et je refuse qu’on se rachète une morale à bon compte sur mon dos…", fait savoir celui qui a depuis « corriger (s)es faute et régularisé (s)a situation."

Vidéo sur le même thème : Thomas Thévenoud seul sur les bancs de l'Assemblée nationale 

mots-clés : Thomas thévenoud, Bercy

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité