Retraite : tout ce que proposent la droite et l’extrême-droite pour 2022

Plus que quelques mois avant le grand combat. Bientôt, l’ensemble des candidats de droite - qui regroupe de nombreux courants allant de Jean Lassalle à Marine Le Pen - auront l’occasion d’en découdre devant les Françaises et les Français. Le premier tour de l’élection présidentielle approche à grand pas. Et l’essentiel des candidats se positionnent désormais sur les questions qui comptent aux yeux des électeurs. Succession, pouvoir d’achat… et, évidemment, retraite. Découvrez, dans notre diaporama, les principales promesses des figures de la droite, de l’extrême-droite et du centre pour 2022. 

Pourra-t-on sauver le système de retraite à la française ?

La thématique de la retraite est d’autant plus importante que la question de la soutenabilité du système actuel est régulièrement abordée. D’aucuns, informe Capital, craignent de voir le modèle français s’effondrer. "Si la question du financement des retraites n’est pas résolue au plus vite, la dette publique française flambera encore nettement", alerte en effet l’un des chroniqueurs du mensuel spécialisé en économie. Il s’agit de Marc Touati, président du cabinet ACDEFI.

Vidéo du jour

Dès lors, assure-t-il encore, le prochain quinquennat ne saurait être construit sur le modèle de l’ancien. Il devra être le théâtre d’une réforme des retraite et ce assez urgemment. "La refonte complète de la retraite à la française sera certainement l’une des grandes réformes du prochain quinquennat", juge en effet le journal spécialisé en économie. Rendez-vous donc en mai 2022.

Jean Lassalle

1/6
Jean Lassalle

Jean Lassalle, passé par l’UDF (positionnement centre-droit) et aujourd’hui candidat pour le parti Résistons, n’a pas encore clairement défini son programme politique pour 2022. Ceci étant dit, il s’est prononcé sur la question de la retraite, informe CNews et propose d’établir "l’âge de la retraite en fonction des annuités de cotisation" et la création d’un "organisme aidant au calcul simple des points acquis". En 2017, il prônait aussi l’abolition des régimes spéciaux ainsi que du système de trimestres, remplacé par des droits ouverts quelque soit la durée travaillée.

Emmanuel Macron

2/6
Emmanuel Macron

Emmanuel Macron n’a pas encore signifié son ambition de candidater à sa propre suite… et ne se positionne pas ouvertement à droite. Ceci étant dit, le chef de l’Etat mène une politique économique d’obédience libérale, traditionnellement marquée à droite. Il affiche aussi un certain nombre de ministres (Jean Castex, Gérald Darmanin, Bruno Le Maire, Edouard Philippe…). Son Premier ministre enchaînait récemment les promesses, comme a pu l’expliquer Planet. Retraite minimale à 1 000 euros, revalorisation des pensions à la hauteur de l’inflation et revalorisation du minimum vieillesse sont annoncées au programme.

Valérie Pécresse

3/6
Valérie Pécresse

Valérie Pécresse a remporté le congrès de la droite et, de ce fait, l’investiture du parti Les Républicains. Elle entend repousser l’âge légal de départ à la retraite et s’est aussi engagée à améliorer le niveau de vie des assurés actuels. Elle a aussi promis la revalorisation des pensions de retraites… mais seulement pour les travailleuses et les travailleurs ayant exercé toute leur vie durant. Celle qui aime à se faire appeler la "dame de faire" leur promet un un revenu comparable au Smic net, soit environ 1 250 euros par mois.

Nicolas Dupont-Aignan

Nicolas Dupont-Aignan
Voir la suite du diaporama