Alors que le chef de l'Etat et son épouse assistaient ce vendredi 17 janvier au soir à une pièce de théâtre aux Bouffes du Nord à Paris, des dizaines de manifestants contre la réforme des retraites ont perturbé leur soirée. Ils ont tenté de pénétrer dans la salle.
Retraite : Emmanuel et Brigitte Macron évacués d’un théâtre parisien sous les clameurs des manifestantsAFP

Manifestation surprise ! D’après plusieurs témoins sur place, des dizaines de personnes se sont réunies devant le théâtre des Bouffes du Nord à Paris, le vendredi 17 janvier vers 22 heures, où Emmanuel et Brigitte Macron passaient la soirée. Elles scandaient des slogans pour protester contre la réforme des retraites et ont tenté de s’introduire dans la salle, rapporte BFMTV.

Le chef de l'Etat, qui assistait à une représentation de La Mouche en compagnie de son épouse, a été "sécurisé" pendant quelques minutes avant de retourner voir la pièce. Le couple présidentiel a quitté les lieux vers 22 heures, sous escorte policière. Les manifestants ne sont pas parvenus à entrer dans le théâtre, a précisé la Préfecture de police de Paris.

"Le Président assistait discrètement à une représentation aux Bouffes du Nord avec son épouse", a confirmé l'entourage du chef de l'État à BFMTV. Et d'ajouter : "Le Président continuera de se rendre au théâtre avec son épouse comme il a l’habitude de le faire. Il continuera à protéger la liberté d’expression et de création des artistes menacés par des violences politiques."

Par ailleurs, comment les manifestants ont-ils pu savoir où se trouver le chef de l’Etat ?

Réforme des retraites : des appels à se réunir devant le théâtre ont été lancés

Un peu avant 21 heures, des premiers tweets font état de la présence d'Emmanuel Macron, depuis la salle. Selon les informations de BFMTV, le militant d'extrême gauche et journaliste indépendant Taha Bouhafs a aussi posté une photo sur les réseaux sociaux, localisant le locataire de l'Elysée.

Il demande ensuite à ses dizaines de milliers d'abonnés s'il doit ou non lancer ses chaussures sur le président, à l'image du célèbre geste d'un journaliste irakien contre le président américain Georges W. Bush en 2008.

"Je plaisante (...) la sécu me regarde bizarre là", indique-t-il ensuite.

Plusieurs appels à se réunir devant le théâtre sont dès lors lancés.

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Vidéo : Réforme des retraites : est-ce que la retraite d'Emmanuel Macron sera impactée ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.