Selon le Journal Du Dimanche daté du 27 juillet, Jean-François Copé ne compte pas se laisser faire et le fait savoir à ses détracteurs.
© AFPAFP

Ça va saigner ! Si l’on en croit le JDD, c’est à peu près en ces termes que Jean-François Copé envisagerait les événements à venir pour l’UMP. En effet, selon l’hebdomadaire, le président déchu du parti d’opposition n’apprécierait pas le traitement médiatique que ses collègues de la rue Vaugirard lui consacrent.

Alors qu’il prépare lui aussi son retour, le journal explique qu’il ne manque pas en coulisse de menacer ceux qui dans la presse critiquent sa gestion de l’UMP. Et ils sont nombreux.

Publicité

Lire aussi : "La soif de vengeance de Copé" : le lapsus révélateur de Benoist Apparu

Publicité

Ainsi, comme le cite Le Lab, le JDD nous apprend que Jean-François Copé "empoigne son téléphone chaque fois qu'un de ses camarades critique publiquement sa gestion de l'UMP" afin d’"assaisonner alors son interlocuteur et le menacer de représailles". Le maire de Meaux n’a pas peur des mots et est allé jusqu’à menacer un cadre de premier plan. "Il va y avoir du sang sur les murs !" lui aurait-il averti.

Celui qui s’est toujours inspiré du personnage de Zorro entend donc bien se faire justice lui-même…

Publicité

Lire aussi : Jean-François Copé : la fin d’un rêve pour celui qui se voyait déjà président ?

Vidéo sur le même thème : le "au revoir" de Jean-François Copé

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :