Plusieurs sites d’extrême droite ont affirmé que Brigitte Macron coûterait 200 000 euros par mois aux Français. Selon Libération, la réalité est tout autre. 

Plusieurs sites d’extrême droite, dont La gauche m’a tuer et En-bref.fr, ont repris une fausse information émanant du blog de "Doc Jean-No", affirmant que Brigitte Macron coûterait près de 200 000 euros par mois aux Français.

Comme l'a rapporté Libération, on peut lire sur les articles des plateformes que la voiture de fonction de la première dame est estimée à 45 000 euros, que les cinq collaborateurs travaillant avec elle coûtent 75 000 euros par mois, que sa coiffeuse touche 15 000 euros par mois et que ses frais de représentation sont évalués à 50 000 euros. Cependant, "La charte de transparence relative au statut du conjoint du chef de l’Etat", publiée le 21 août dernier par l’Elysée, contredit plusieurs de ces affirmations.

Une équipe de trois personnes

Premièrement, la charte de transparence stipule que Brigitte Macron dispose de trois collaborateurs et non pas de cinq comme l’affirment les sites d’extrême droite. De plus, la question relative au coût des conseillers de la première dame avait déjà été posée à l’Assemblée Nationale en 2013. A l’époque, l’interrogation concernait Valérie Trierweiller.

Les salaires des collaborateurs de l’ex-compagne de François Hollande avait été publiés au Journal officiel pour un total de 19 742 euros net par mois, bien loin des 75 000 euros annoncés par "Doc Jean-No". De plus, comme l’a rappelé Libération, ce même document avait également estimé le coût des huit collaborateurs de Carla Bruni à 36 448 euros.

Publicité
Par ailleurs, les frais de coiffure et de maquillage de la première dame sont partagés avec ceux d’Emmanuel Macron. Brigitte Macron ne dispose pas de frais de représentation et "Le président et sa femme achètent leurs propres tenues", a assuré Pierre-Olivier Costa, directeur de cabinet d’Emmanuel Macron, à Libération.

Enfin, pour établir de façon précise ce que coûte Brigitte Macron aux Français chaque mois, il faudra patienter jusqu'à la publication du budget 2018. 

Vidéo sur le même thème : Emmanuel Macron : "Brigitte n'était pas là, j'avais le droit de dire des gros mots"

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité