Une ancienne playmate affirme que Trump lui aurait offert de l’argent après une relation sexuelle. Qui est Karen McDougal qui porte plainte contre le président des Etats-Unis ?

Un ex-mannequin pour le magazine érotique Playboy aurait eu, selon ses dires, une relation sexuelle avec le président des Etats-Unis Donald Trump. Karen McDougal a déposé plainte mardi devant la Cour supérieure de Los Angeles pour invalider "un accord de confidentialité signé pour qu’elle garde le silence", a assuré The New Yorker

A lire aussi : Quel est le bilan économique de Donald Trump ?

Karen McDougal est née le 23 mars 1971 à Gary (Indiana). Au lycée, la jeune femme a enchaîné les pratiques sportives : soft-ball, volleyball et "cheerleading". Elle devient finalement institutrice après avoir déménagé à Detroit, dans le Michigan.

Ce n’est que quelques années plus tard, en 1997, que Karen McDougal est repérée par David Mecey, photographe pour le magazine Playboy, alors qu’elle vient de sortir victorieuse d’un concours de beauté organisé par Venus Swimwear. La même année, elle devient la Playmate du mois de décembre avant de devenir un an plus tard la playmate de l’année. En 1990, elle est élue "seconde Playmate le plus sexy des années 1990", rapporte Madame Le Figaro.

En 1999, la jeune femme devient top-modèle fitness. Trois ans plus tard, le mannequin fait ses débuts sur le grand écran dans The Arena, un film de Roger Corman, et a même servi de modèle à une Barbie lancée en 2002. En parallèle, Karen McDougal a notamment défendu la lutte contre le cancer du sein, maladie qui a touché sa famille à plusieurs reprises.

Publicité
C’est finalement en juin 2006 que le mannequin fait la rencontre de l’homme d’affaires Donald Trump, au manoir Playboy, alors qu’il enregistrait un épisode de sa télé-réalité The Apprentice.
"Il m’a immédiatement repérée, n’a pas arrêté de me parler. Il me disait à quel point j’étais belle." a-t-elle écrit dans ses mémoires. S'ensuivent ensuite des échanges qui débouchent sur une relation "pleinement consentie" et qui dure près de dix mois.

Donald trump et Karen McDougal en 2006

L’ancien mannequin a confié à CNN qu’elle et Donald Trump auraient eu leur premier rapport intime dans un hôtel de Los Angeles, peu après que Melania Trump ait donné naissance à Baron en 2006. Elle a d’ailleurs présenté ses excuses à Melania Trump sur CNN

Elle se rappelle, selon USA Today, avoir pris un avion pour lui rendre visite dans plusieurs de ses domiciles à New York, au New Jersey, et en Californie. Elle aurait couché avec lui "plusieurs fois". Se sentant "coupable" de cette relation extra-conjugale, Karen McDougal aurait finalement tout arrêté en avril 2007. De son côté, le président des Etats-Unis Donald Trump dément.

L’ancienne playmate n’est pas la seule à prétendre avoir eu des relations sexuelles consenties ou non avec le président républicain. USA Today en dénombre 19. La société American Media, qui lui aurait versé 150 000 dollars pour acheter son silence, a déclaré dans un communiqué que la quadragénaire aurait été autorisée à parler de cette relation dès 2016. USA Today précise notamment que cette affaire lui aurait permis d’écrire des chroniques pour l’entreprise et d’apparaître sur leurs couvertures. 

Le ministère de la Justice et la Commission électorale ont finalement été sollicités par un groupe de surveillance pour enquêter sur le supposé paiement à Karen McDougal.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité