A 60 ans, le chef d’état-major des armées vient d’annoncer sa démission ce mercredi 19 juillet. Homme de front et passionné, retour sur son parcours devenu mythique.

Le chef d'état-major des armées vient d'annoncer sa démission, presque une semaine après avoir ouvertement critiqué une mesure annoncée par Emmanuel Macron. Le militaire avait en effet dénoncé la baisse du budget alloué à la Défense du pays, avant de se faire reprendre par le chef de l'Etat. Après plusieurs jours de conflit avec le locataire de l'Elysée, il a finalement décidé de rendre son képi. 

Il est le frère de Philippe de Villiers

Pierre de Villiers est un fils de militaire élevé dans un milieu traditionnel catholique. Il a grandi en Vendée avec ses quatre frères et sœurs dont Philippe de Villiers, le fondateur et président du Mouvement pour la France et fondateur du Puy du Fou. Pierre Le Jolis de Villiers de Saintignon, de son nom complet, appartient à une famille de nobles qui a toujours été proche du pouvoir en place. Marié et père de six enfants, Pierre de Villiers se considère laïc et républicain. Passionné par le football, ce dernier se considèrait d'ailleurs comme un entraineur vis-à-vis de ses soldats.

Un parcours professionel remarquable

Publicité
Issu de l’Ecole militaire de Saint-Cyr, Pierre de Villiers a vu sa carrière décoller en 2008 lorsqu’il a été nommé chef du cabinet militaire du Premier ministre. Le 11 mars 2010, il a été promu par un décret aux fonctions de major-général de l’état-major des armées. Sa consécration a eu lieu en février 2014, lorsqu'il a atteint le grade suprême pour un militaire : chef de l’état-major des armées. Réputé pour son franc-parler, il avait déjà menacé il y a trois ans de partir avec les responsables des trois armées face à la perspective des coupes budgétaires et fait front contre le pouvoir politique en place pour défendre ses troupes. Dans l’Express, l'ancien général Vincent Desportes déclare cette semaine: "C'est un général particulièrement aimé, aussi bien des soldats, des marins et des aviateurs, qui louent tous sa légitimité. Il a su représenter l'institution à l'intérieur comme à l'extérieur". Avec plusieurs combats gérés comme la guerre en Afghanistan (2001-2014) ou bien encore la guerre civile Syrienne (2011 – actuellement), Pierre de Villiers est un homme de terrain. Il a de plus mené un combat contre Daesh en Syrie. Avant sa démission ce mercredi 19 juillet, il avait été reconduit en fonction pour un an par Emmanuel Macron le 1er juillet 2017.

 

"C’est la plus grande crise politico-militaire depuis 1961", pour le général Vincent Desportes


Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité