Incarcéré depuis le 13 septembre dernier à la prison de la Santé pour blanchiment aggravé, Patrick Balkany a été hospitalisé ce jeudi 12 décembre. Selon son épouse, "il souffre le martyre".

"Des douleurs épouvantables !" Déjà, mercredi 11 décembre, lors de son procès en appel pour fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale, Patrick Balkany, a évoqué ces problèmes de santé :"J’ai été opéré d’une tumeur au dos. Je n’arrive pas à m’asseoir dans ma cellule, je suis obligé de rester allongé. Je suis sorti une fois en promenade et je suis rentré tellement j’avais mal", a-t-il expliqué à la barre, d’après le récit de l’audience établit par L’Obs. Et d’ajouter auprès de l’AFP : "La souricière en bas du palais de justice est terrible, le banc en bois, tout ça, il l’avait dit qu’il ne le supportait pas", a-t-elle ajouté à l’AFP.

En détention à la prison de la Santé depuis le 13 septembre, le maire de Levallois-Perret a été hospitalisé ce jeudi 12 décembre, selon les informations de BFMTV confirmées par franceinfo.

Patrick Balkany hospitalisé : "II souffre le martyre"

Auprès de BFMTV, Isabelle Balkany a dévoilé ce jeudi, peu après 13heures, les raisons de cette hospitalisation :

"Mon mari a eu une tumeur à la colonne vertébrale qui a entraîné une opération et la mise en place d’un dispositif métallique dans la colonne vertébrale et depuis des mois il souffre de douleurs épouvantables à tel point qu’en août il a été hospitalisé en urgence à Pompidou, qu’ils l’ont mis sous morphine, que maintenant le médecin du centre pénitencier lui donne un médicament qui est un opiacé et qu’il souffre le martyre."

La maire de Levallois-Perret par intérim a également précisé qu’elle ignorait où son époux de 71 ans avait été hospitalisé : “J’attends d’avoir des nouvelles”, a-t-elle expliqué à franceinfo.

En novembre dernier, Isabelle Balkany alertait déjà sur l’état de santé préoccupant de son mari : "Physiquement, il n'est pas bien du tout. Il est extrêmement fatigué. Il a perdu 20 kilos, donc il est anémié, car il ne mange quasiment pas puisqu'il n'y arrive pas", expliquait-elle à la chaîne BFMTV.

Patrick Balkany a plusieurs fois déposé des demandes de mise en liberté, avançant des raisons de santé et notamment une opération du dos. Son état n’avait cependant pas été jugé incompatible avec son maintien en détention ou sa présence à son procès.

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.