Nomination du Premier ministre : on sait pourquoi ça a mis si longtemps
La nomination du Premier ministre était prévue dans la matinée de lundi. L'annonce a finalement été faite peu avant 15 heures, au grand dam des médias. On sait aujourd'hui pourquoi l'annonce a été retardée.

Tous les médias l'annonçaient pour la matinée, la nomination du Premier ministre a finalement eu lieu dans l'après-midi de 15 heures. Alors que tout le monde avait le nom d'Edouard Philippe sur les lèvres depuis des jours, le doute commençait à s'installer.

Notamment quand l'intéressé, suivi par une horde de journalistes en moto, s'est rendu en taxi à l'Assemblée nationale au lieu de tourner vers Matignon ou l'Elysée. Selon Le Monde, il s'agissait en fait d'un piège. "En réalité, Edouard Philippe a monté un stratagème pour s'extraire de la nasse médiatique. Le député s'arrête à l'Assemblée nationale. Tout le monde pense qu'il a rejoint son bureau, mais il change en fait de voiture pour échapper aux caméras", révèle le quotidien. "C'est un peu Fantomas et sa DS qui s'envolent", ironise un de ses proches.

Publicité
Publicité

A lire aussi - Edouard Philippe : six choses à savoir sur le nouveau Premier ministre

Aux alentours de midi, les journalistes en duplex sont sur le qui-vive quand l'Elysée annonce finalement qu'Alexis Kohler, nouveau secrétaire général du palais présidentiel, annoncera la nomination du Premier ministre à 14h30.

Finalement, c'est à 14h50 qu'aura lieu la nomination d'Edouard Philippe à Matignon. Mais pourquoi avoir attendu si longtemps ?

Un bras de fer en coulisses entre Macron et Philippe

"Les services de communication de l'Élysée nous affirmaient que le nom du Premier ministre serait annoncé par communiqué. Puis, il a été décidé que ce serait la première apparition publique d'Alexis Kohler", explique Elizabeth Martichoux, chef du service politique de RTL. Selon Benjamin Sportouch, responsable adjoint du service politique de RTL, "Emmanuel Macron souhaite être le maître des horloges jusqu'au bout. C'est lui qui décide de tout et il souhaite solenniser tout cela. Autre hypothèse, il y a peut-être eu des discussions plus approfondies avec Édoudard Philippe sur la composition du gouvernement".

En effet, la radio révèle qu'un bras de fer a eu lieu en coulisses entre le président et Edouard Philippe concernant la nomination de son directeur de cabinet. "C'est sans doute cela qui a causé le retard dans cette annonce", indique Elizabeth Martichoux. Les tensions sur la nomination du directeur de cabinet ne sont pas une nouveauté, selon Alain Duhamel. "À chaque fois que l'on nomme un Premier ministre, on peut être certain qu'il y aura un problème autour de cela. C'est hyper classique. Le directeur de cabinet du Premier ministre, c'est l'aiguillage des décisions au quotidien", explique l'éditorialiste de la radio.

Vidéo sur le même thème : Edouard Philippe : La fin d'un faux-suspens