Valérie Pécresse et Xavier Bertrand ne veulent pas de sa présence à leurs réunions de campagne avant le second tour des régionales.
AFP

Coup dur pour le président des Républicains… La tête de liste LR-UDI-MoDem pour l’Ile-de-France, Valérie Pécresse, et la tête de liste du parti de droite en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Xavier Bertrand, ne veulent pas de Nicolas Sarkozy dans leurs réunions publiques de campagne. Ni le président des Républicains, ni même aucun ténor du parti de droite d’ailleurs.

"C’est moi qui vais diriger la région"

"Ça n’est pas le président de mon parti qui se présente", a fait savoir Valérie Pécresse sur I-Télé pour expliquer la non présence de Nicolas Sarkozy à ses meetings de campagne de l’entre-deux-tours des régionales. Et pour bien marquer le fait que cette injonction ne concernait pas uniquement le président de son parti, elle a assuré que ne seraient pas présents, "ni lui, ni Alain Juppé, ni François Fillon, ni Bruno Le Maire, ni aucun ténor national." "C'est moi qui vais diriger la région, c'est moi que les Franciliens veulent entendre, c'est moi qu'ils veulent juger.", a encore affirmé celle qui se considère "aujourd’hui comme un électron libre en politique".

A lire aussiNicolas Sarkozy : sa main tendue aux électeurs du Front National

"Qu’on nous foute la paix"

Même son de cloche du côté de Xavier Bertrand, qui a expliqué sur BFMtv/RMC que Nicolas Sarkozy ne serait pas présent, "ni Alain Juppé, ni François Fillon, pas même avant le premier tour." Pourquoi ? "Parce que je ne supporte plus la politique nationale, cette politique où tout le monde pense à son nombril." "Je veux avoir les coudées franches et n'avoir de comptes à rendre qu'aux 6 millions d'habitants de la région, pas aux états-majors, plus aux états-majors", a-t-il poursuivi.

Ce mercredi sur Europe 1, le candidat LR dans le Nord en a remis une couche en déclarant, à l’égard des ténors de son parti : "Qu’on nous foute la paix !" "Dans les états-majors parisiens, mon Dieu, qu'ils se mettent au travail, qu'ils parlent un peu moins et qu'ils nous laissent tranquilles, a tempêté Xavier Bertrand. Je le dis au nom de nombreux candidats aux régionales : nous, on s'engage sur le terrain, à portée d'engueulade !"

Selon le Canard enchaîné, Nicolas Sarkozy a proposé à Christian Estrosi (candidat en PACA), à Philippe Richert (candidat dans le Grand Est), ainsi qu'au candidat UDI en Bourgogne-Franche-Comté de venir fait un meeting. Cependant, "chacun d'eux s'est montré suffisamment peu enthousiaste pour qu'il n'insiste pas.", écrit l'hebdomadaire.

Vidéo sur le même thème : Régionales : un échec pour Nicolas Sarkozy ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Impressionnante sortie de piste d'un avion de la Patrouille de France