Yamina Benguigui est accusée depuis la semaine dernière d'avoir menti lors de la déclaration de patrimoine remplie en avril 2013 par les ministres, suite à l'affaire Cahuzac. Celle-ci aurait omis d'indiquer certaines actions qu'elle détenait dans une société belge. De quoi embarrasser Anne Hidalgo qui a laissé entendre qu'elle l'écarterait de sa liste si les faits étaient avérés.
Municipales 2014 : Yamina Benguigui a-t-elle menti sur son patrimoine ?©AFP

Yamina Benguigui est soupçonnée d’avoir menti sur sa déclaration de patrimoine, celle effectuée par les ministres en avril 2013 après l’affaire Cahuzac. Le magazine Marianne, suivit depuis mercredi par le Canard enchainé, affirme que cette dernière aurait omis de préciser qu'elle détenait des actions dans une société de droit belge (G2).

430 000 euros

Les deux hebdomadaires affirment que la vente de ses parts de la société G2, en janvier 2014, lui aurait rapporté 430 000 euros. Pour étayer leurs dires, ils s’appuient sur un document enregistré au greffe de Bruxelles. Yamina Benguigui a "formellement démenti" cette information par un communiqué vendredi dernier : "En février 2013, soit avant les premières déclarations de patrimoine, j'ai procédé à la cession de mes parts dans la société G2. Aussi, lorsque j'ai rempli ma déclaration de patrimoine en avril 2013, je ne disposais plus d'aucune part sociale au sein de la société G2, de sorte que c'est à juste titre que je n'en ai pas fait mention". Elle poursuit "à la suite d'une préconisation de l'administration fiscale, j'ai dû modifier l'opération de cession de mes parts dans la société G2. En janvier 2014, les parts ont ainsi été cédées, selon un prix fixé de façon neutre et indépendante, à dire d'expert. Je n'ai perçu aucun produit de cette cession compte tenu de l'insuffisance de trésorerie de la société G2".Selon le C anard enchainé il s’agirait en réalité d’un montage : Yamina Benguigui aurait cédé ses parts à sa société en février pour un euro, mais avec un droit de retour automatique dès la fin de ses fonctions gouvernementales. Ainsi selon le journal, la ministre "restait la véritable proprio de ses actions".

Une modification de la liste PS d’Hidalgo à quelques jours des municipales ?

Rémi Féraud, le directeur de campagne d’Anne Hidalgo a indiqué que "si ces accusations se vérifient, nous ne transigerons pas sur les questions de morale publique". Autrement dit, la candidate PS à la mairie de Paris pourrait, si les accusations sont confirmées, écarter Yamina Benguigui à la faveur des fusions de listes qui interviendront entre les deux tours des municipales.

vidéo sur le même thème : Hidalgo porte plainte

 

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.