Ils ont participé à la manifestation du dimanche 5 octobre, mais ne partagent pas les mêmes convictions concernant la loi Taubira. Planet.fr fait le point sur ces responsables UMP qui ne parviennent à trouver une position commune.
© AFPAFP

Dimanche 5 octobre, dans les cortèges de la "Manif pour tous", de nombreux cadres de l’UMP battaient le pavé pour défendre leur conception de la famille. Parmi ceux-ci, Laurent Waquiez, Guillaume Peltier et Henri Guaino représentaient le camp sarkozyste aux côtés d’Hervé Mariton, candidat à la présidence de l’UMP, ou de Xavier Bertrand, ouvertement en compétition pour 2017.

Lire aussi :  Pourquoi Nicolas Sarkozy est coincé sur le mariage gay

Si les photos donnent à voir une union de façade, la question divise profondément la droite. Et pour cause, au lendemain de la manifestation qui a réuni 70.000 personnes selon la police, aucune position commune ne parvient émerger des déclarations faites par les différents ténors. Alors abrogation ou non ? Planet.fr fait le point sur ces positions contradictoires.

Xavier Bertrand

Favorable à l’abrogation de la loi Taubira, Xavier Bertrand propose de laisser aux militants de l’UMP la possibilité de trancher sur cette question par une consultation interne. "Est-ce qu’il faut revenir sur la loi Taubira ? Je demande une consultation des adhérents de l’UMP" a-t-il indiqué ce matin surBFM TV conformément à ce qu’il avait évoqué la veille sur France. Xavier Bertrand a également fait savoir qu’il souhaitait que "le futur président de l'UMP s'engage" à organiser ce referendum interne.

Henri Guaino

Interrogé ce matin sur Europe 1, Henri Guaino s’est prononcé pour le maintien de la loi Taubira mais à condition d’y établir des "cloisons étanches" pour s’assurer de "l’interdiction totale de la GPA et de la PMA" au sein même de la constitution. L’ancienne plume de Nicolas Sarkozy est en guerre contre la filiation des couples homosexuels mais s’en tient au respect du droit dans la mesure où une abrogation "n’est pas réaliste" à l’inverse de "pare-feu constitutionnels".   

Hervé Mariton

Il estime être le "plus clair dans ses convictions". Militant de tous les cortèges anti-mariage gay, Hervé Mariton défend l’abrogation pure et simple de la Loi Taubira. Le député de la Drôme bénéficie donc sans surprise du soutien de Jean-Frédéric Poisson, président du Parti Chrétien Démocrate, pour la présidence de l’UMP.

Laurent Wauquiez

Il fait partie des sarkozystes à se prononcer pour une abrogation de la loi (comme Guillaume Peltier). Le maire du Puy en Velay indique néanmoins que sa "préoccupation principale c’est qu’on n’aille pas dans le sens de la GPA, ni de la PMA, ni dans le démembrement de l’adoption". En revanche, Laurent Wauquiez concède que cette question devra être tranchée en interne au sein de l'UMP.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.