L'humoriste a décidé de ne plus faire de secrets : il envisage dorénavant de se présenter à l'élection présidentielle. Et il n'est pas le seul !
Jean-Marie Bigard peut-il être le nouveau Coluche ? Le titre est convoité...AFP

"Je ne touche plus à ça, c'est caca", affirmait Jean-Marie Bigard, avec toute la finesse pour laquelle il est célèbre, entre 2016 et 2017. A l'époque, rappelle le Huffington Post, l'humoriste ne voulait plus rien avoir à faire avec le monde de la politique. IL faut dire la campagne menée en 2007 auprès de Nicolas Sarkozy l'avait passablement agacé. Il a longtemps répété qu'il n'aurait "jamais dû" se lancer.

Pourtant, le trublion n'a eu de cesse de se mêler, d'une façon ou d'une autre, de la chose commune. Il se définit tantôt comme un "gilet jaune" et tantôt comme un "ami de la police", rappelle Le Parisien. Autant de prise de position résolument politiques, donc. Et c'est loin d'être sa seule intervention en la matière poursuit le quotidien.

En effet, Jean-Marie Bigard a récemment fait savoir, sur le plateau de BFMTV, qu'il envisageait sincèrement de se présenter à l'élection présidentielle de 2022. Dans le détail, l'humoriste a pris le soin de se défaire de son masque floqué "allez tous vous enc..." pour affirmer qu'il était "intéressé" et qu'il sentait "l'utilité d'avoir quelqu'un de sincère qui représente le peuple".

Jean-Marie Bigard candidat à la présidentielle : un nouveau Coluche ?

"Quand un mec pèse huit millions de personne, c'est qu'il représente le peuple et un peu le peuple en colère", déclame sans hésiter l'amuseur public, visiblement touché par le nombre de visionnages de sa vidéo concernant la réouverture des bars et, surtout, le coup de fil que lui aura accordé le président de la République. "Il se dit 'pourquoi moi ? S'il m'appelle, c'est que ma voix a de l'importance'", confie un intime de Jean-Marie Bigard.

"Il ne joue pas, ce n'est pas du buzz", poursuit son producteur, David Hardit, interrogé par le quotidien régional. Les deux hommes réfléchissent donc au déroulé des événements à venir... Et conditionnent la suite à l'affect que pourra montrer "le peuple" dont se revendique l'auteur du Lâcher de salopes.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.