Nicolas Hulot a annoncé sa démission ce mardi 28 août, au micro de France Inter. En 15 mois passés au gouvernement, il a enchaîné les revers…
AFP

Les couleuvres avalées par Nicolas Hulot : un constat d’échec global ?

"Est-ce que nous avons commencé à réduire l’utilisation de pesticides ? La réponse est non. Est-ce que nous avons commencé à enrayer l’érosion de la biodiversité ? La réponse est non. Est-ce que nous avons commencé à nous mettre en situation d’arrêter l’artificialisation des sols ? La réponse est non." Au micro de France Inter, Nicolas Hulot a égrené une à une ses déceptions et désillusions. Ce 28 août 2018, il a dit sa tristesse et finalement annoncé sa démission en direct, sans même avoir averti le Premier ministre ou le président de la République.

A lire aussi :VIDEO Somptueuses maisons, grosses voitures… L’extraordinaire patrimoine de Nicolas Hulot

Après 15 mois passés au gouvernement, l’ancien ministre de l’écologie compte plus de revers que de victoires. Son bilan est même parfois présenté comme un véritable constat d’échec. Selon lui, certains sont le fruit de son isolement au sein du gouvernement. L’écologiste pensait, en effet, qu’il serait soutenu par les différents membres du gouvernement. Au final, il évoque les querelles avec Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture. Et Nicolas Hulot d’ajouter : "je sais que seul je n’y arriverai pas. J’ai un peu d’influence, je n’ai pas de pouvoir. Je n’ai pas les moyens. Je n’y arriverai pas."

Vidéo : L'incroyable fortune de Nicolas Hulot