Le président de la République a dû de nouveau déclarer son patrimoine. Certains éléments de sa déclaration, publiée au Journal Officiel, n'ont pas manqué de faire réagir. Récapitulatif. 
Fortune de Macron : pourquoi le président a-t-il droit à deux PEA ?AFP
Sommaire

A-t-il profité de son mandat pour s’enrichir ? Cela fait bientôt cinq ans que, depuis l’Elysée, Emmanuel Macron préside la France tout entière. Ce qui ne signifie pas pour autant qu’il n’est aucune règle à laquelle il lui faille se plier ! Au contraire : à l’approche de la fin de ce (premier ?) quinquennat, le chef de l’Etat se doit de déclarer de nouveau l’état de son patrimoine. Sa fortune est désormais connue, puisqu’elle a été dévoilée par le Journal Officiel le jeudi 9 décembre 2021. Certains éléments n’ont d’ailleurs pas manqué de surprendre certains internautes… 

Force est de constater, en tout cas, qu’Emmanuel Macron a su efficacement gérer son patrimoine : entre son arrivée en 2017 au Château et aujourd’hui, il a su faire fructifier sa fortune… et gagner 238 000 euros, informe BFMTV sur son site. Au total, il aura touché 1,07 million d’euros de salaires et de droits d’auteur sur la durée de sa mandature. Son livre-programme, Révolution (publié en 2016 aux éditions XO) lui aurait rapporté quelques 443 330 euros. 

Fortune d’Emmanuel Macron : combien a-t-il sur ses comptes ?

En tout et pour tout, la fortune d’Emmanuel Macron - telle que déclarée à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), à tout le moins - s’élève à 675 000 euros d’actifs. Il déclare également 127 000 euros de dettes, ce qui signifie que la valeur réelle de son patrimoine chute à 548 000 euros. C’est moins que certains de ses ministres, anciens ou  actuels. 

Comme par le passé, il n’affiche aucun patrimoine immobilier. C’est un autre point qui a fait tiquer tout ou partie des internautes…

Fortune d’Emmanuel Macron : pourquoi déclare-t-il deux PEA ?

Si Emmanuel Macron ne déclare pas le moindre bien immobilier, il inscrit en revanche deux comptes PEA sur le formulaire de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique. Or, rappelle l’administration française sur le site du service public, ce n’est pas autorisé. "Vous pouvez ouvrir un PEA à condition d'être domicilié fiscalement en France. Il faut être majeur pour pouvoir ouvrir un PEA. Un seul PEA peut être ouvert par personne majeure", précisent en effet les équipes de la plateforme ; dont les écrits sont aussi repris par Mieux Vivre Votre Argent.

D’aucuns pourraient donc penser, en théorie, qu'Emmanuel Macron est dans l’illégalité au regard de sa déclaration. En pratique, il n’en est rien et le président n’a pas non plus bénéficié d’un passe droit. Au contraire ! Il ne faut simplement pas perdre de vue, soulignent nos confrères, que sa déclaration fait aussi état des revenus… de son épouse ! Il n’est pas l’unique propriétaire du second PEA, souscrit d’ailleurs auprès du Crédit Mutuel et non de la banque Rothschild, où sont domiciliés l’essentiel de ses comptes. 

Or, le PEA fait partie de ces produits qui peuvent appartenir - sur le plan économique - à plus d’un seul individu. Juridiquement, il est celui de sa compagne. Mais parce que les revenus des deux parties contribuent à l'alimenter, il est - économiquement, au moins - un bien dit "commun". 

Assurance-vie, placements… de quoi est composée la fortune d’Emmanuel Macron ?

Si la fortune d’Emmanuel Macron ne repose sur aucun bien immobilier, d’où lui vient l’essentiel de son capital ? Il est en tout cas titulaire de plusieurs instruments financiers : deux comptes-titres, l’un souscrit chez Rothschild et alimenté à hauteur de 4 680,50 euros, l’autre enregistré auprès du Crédit Mutuel et dont la valeur vénale s’élève à 1 975,05 euros. La configuration est là même que pour les deux PEA déclarés. Le premier, dont le président est le seul titulaire, a aussi été ouvert chez Rothschild. Il y a déposé 4 534,18 euros. Le second, plus important, comptabilise 59 121,17 euros. 

Du reste, Emmanuel Macron déclare aussi de nombreux comptes bancaires et produits d’épargne – 10 en tout – dont le solde cumulé atteint tout de même 466 622,36 euros. Sans oublier, bien sûr, l’assurance vie du chef de l’Etat… dont la valeur de rachat s’établit à 113 412,04 euros.

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.