Complexé, Emmanuel Macron ? A en croire l'une de ses récentes apparitions aux côtés de Benjamin Griveaux, c'est loin d'être impossible…
AFP

Emmanuel Macron : comment fait-il pour paraître plus grand que Benjamin Griveaux ?

Le président de la République nourrit peut-être un complexe assez commun... Comme Nicolas Sarkozy, souvent attaqué sur sa taille, Emmanuel Macron est plus petit que certains de ses ministres. Et, manifestement, il ne tient pas que cela se voit à l’écran.

A lire aussi :VIDEO L'énorme bourde de Brigitte Macron au Vatican

A l’image de Donald Trump, le chef de l’Etat aime promulguer ses textes les plus emblématiques face caméra. Il l’a déjà fait à plusieurs reprises : d’abord pour le texte portant sur la moralisation de la vie publique, puis sur la réforme du code du travail. Ce mercredi 27 juin il a réitéré la manœuvre, aux côtés d’Elisabeth Borne, ministre des Transports, et de Benjamin Griveaux, secrétaire d’Etat et porte-parole du gouvernement. Cette fois-ci, il s’agissait de promulguer le texte de la réforme de la SNCF.

Pour mettre en scène l’autorité présidentielle après des mois de conflits social, rien n’a été laissé au hasard. Les communicants auraient réfléchi à tous les détails, même les plus anodins, indique le Huffington Post. Et cela inclue la différence de taille entre Emmanuel Macron et Benjamin Griveaux. Et puisque le président ne pouvait pas décemment sembler plus petit que le secrétaire d’Etat, il a été assis sur une chaise plus basse… Comme le relève un compte satirique sur twitter.

Et la mise en scène est réelle, comme le confirment les images publiées par Benjamin Griveaux lui-même. Comme le montre la vidéo, le secrétaire d’Etat dépasse largement Emmanuel Macron à leur arrivée dans la pièce. Une fois devant le bureau du président, il s’assoit sur une chaise plus basse. Il est même contraint de croiser les jambes, faute de place, souligne le Huffington Post.

Emmanuel Macron et la mise-en-scène du pouvoir politique

Naturellement, ce n’est pas la première fois que le président de la République met en scène son autorité et son pouvoir politique. C’est même l’un des piliers essentiel de sa stratégie pour dominer, explique Michaël Darmon, auteur de l’ouvrage Macron ou la démocratie de fer, à Planet.

En outre, il est loin d’être le seul chef d’Etat à s’essayer à l’exercice. Comme le rappelle Sud Radio, c’est même une constante. Louis XIV, déjà, théâtralisait le pouvoir. Le Général de Gaulle s’est aussi présenté comme le Cincinnatus du XXème siècle, en référence au héros romain qui a sauvé la République à trois reprises. François Mitterrand, de son côté, a su associer à sa personnalité l’image du souverain, souligne la radio. Et si Emmanuel Macron est le chef, Nicolas Sarkozy était l’hyperactif quand François Hollande s’était choisi le rôle du président normal.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !