Le président Emmanuel Macron est pris au cœur d'une controverse sur les réseaux sociaux. Accusé d'organiser une "mascarade", il est pointé du doigt depuis la publication d'une photo prise lors de l'inauguration du sous-marin Suffren par Naval Group.

Emmanuel Macron au cœur d'une nouvelle polémique : les ouvriers étaient-ils vraiment des ouvriers ?

Après l'affaire de Rugy, Emmanuel Macron de nouveau confronté à une polémique ? Depuis la fête nationale, certains  internautes n'ont de cesse de pointer du doigt la cérémonie d'inauguration du Suffren, le nouveau sous-marin d'attaque nucléaire Français, qui s'est tenue le 12 juillet 2019. En cause ? Des cadres qui auraient été "déguisés" en ouvriers pour serrer la main du chef d' Etat devant le pavillon, révèle Libération.

Certains des détracteurs du président de la République présentent d'ailleurs la rencontre avec Hervé Guillou - PDG de Naval Group, la société chargée de la construction du sous-marin - et Vincent Martinot-Lagarde - responsable du programme Barracuda - comme une "mascarade".

L'auteur du tweet, Hugo Poidevin, qui assure que sur le cliché officiel n'apparaît aucun ouvrier — mais que des cadres porteraient le bleu de travail  qui leur est habituellement réservé est en fait un élu d’opposition sans étiquette, à la mairie de Cherbourg. Il affirme tenir ses informations "de plusieurs ouvriers de Naval Group et d’un cadre". Il ajoute, dans les colonnes du quotidien, que ces derniers ne veulent pas s'adresser à la presse. En effet, les travailleurs auraient peur de subir des représailles de la part de direction de la firme.

 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.